ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Beirut Art Film Festival : L’Appel d’Art

13/11/2018|Nasri N. Sayegh

Nasri N. Sayegh


 

Rendez-vous désormais incontournable des écrans libanais, le Beirut Art Film Festival 2018 s’apprête à nous en mettre plein l’imaginaire… et la conscience. Une BAFF(e) pour tenter, d’urgence, de remuer les esprits. Rencontre avec Alice Mogabgab, une directrice farouchement engagée. 



Demain ?
“L’édition de cette année est placée sous le signe de ‘Demain’’. D’emblée, la voix d’Alice Mogabgab donne le ton. Mâtinée de sobriété, la phrase, ciselée telle un couperet, insiste, incise, alerte sur la gravité de la situation. ‘Demain’ ou lorsque l’adverbe devient injonction, prière, somation à agir… avant qu’il ne soit trop tard. “Notre festival promeut l’amour de l’art dans un pays en ruine, qui tombe en lambeaux. Qu’on arrête de nous dire que tout va bien parce que l’on fait des évènements culturels. C’est faux! Le pays nous échappe. A quoi sert de faire ce que nous faisons aujourd’hui quand on ne peut ni respirer, ni boire de l’eau. Nous respirons du poison; nous buvons du poison !”. Les exclamations, émues, s’emballent; mais loin de sonner le glas, la directrice du festival se propose de faire bouger les choses, de déplacer les lignes de pensées tenter de comprendre nos failles. 

Au cœur du Festival 
Lorsque penser le futur devient un impératif, le Festival du Film d’Art de Beyrouth conjugue sa programmation sur trois temps. Convaincu de l’importance d’engager, de sensibiliser la jeunesse, le BAFF – comme chaque année – s’adresse tout d’abord –extramuros- aux jeunes. A travers un volet intitulé [email protected], le documentaire ‘Lady Liberty’ – biographie qui retrace la monumentale histoire de la Statue de la Liberté - sera projeté, entre autres films, du 1er au 30 novembre dans tous les établissements scolaires libanais. Une occasion en cuivre patiné de re-panser nos Libertés. Autre thématique au cœur de cette édition, l’Environnement. ‘No Water, No Life !’ (Pas d’eau, pas de vie), scande le BAFF qui lance une campagne d’alerte et de sensibilisation autour de la gestion de l’eau au Liban. Dans ce cadre, le film de Paul Cochrane, ‘We Made every Living Thing from Water’, sera diffusé à travers le pays pour tenter de décortiquer la crise. “On montre ce film non pour faire mal au mais pour opérer un éveil des consciences. A défaut d’état, chacun d’entre nous peut agir pour retarder la catastrophe”, insiste Alice Mogabgab. Troisième grand axe : l’Histoire ; une série de films documentaires pour nous aider à envisager notre avenir à l’aune des enseignements du passé pour enfin oser entrevoir des solutions…

Nos coups de cœur
Parmi les 60 films qui seront projetés du 20 au 25 Novembre –intramuros- au Cinéma Metropolis, la rédaction attend impatiemment la soirée d’ouverture avec, en Première Mondiale, ‘Josephine Baker, the Story of an Awakening’ d’Ilana Navaro, un hommage vibrant à la chanteuse, danseuse, actrice et meneuse de revue devenue grande militante humaniste. Autre grand portrait de femmes, celui de Marie Elias Ziadé avec la projection de ‘May Ziade: the Life of an Arab Feminist Writer’ de Mohsen El Ghani qui revient sur le parcours de cette figure centrale de la scène littéraire du siècle dernier. Opus produit par le BAFF, ‘Niemeyer for Ever’ nous convie de son côté dans le million de mètres carrés de la Foire Internationale de Tripoli, aujourd’hui déserte… Fascinant silence ! Il ne vous reste plus que 57 films à découvrir de toute urgence et pour tout l’art du monde ! 
www.bafflebanon.org
 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo