ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Rencontre avec Mohammed al-Hashimie

01/05/2019

Mossoul, son occupation par l’Etat islamique et sa libération, est représenté du 1er au 4 mai 2019 à Beit Beirut, dans le cadre de l’exposition ‘Return to Mosul’. Mohammad al-Hashimie, organisateur de l’exposition, nous en dit plus sur cet événement artistique et historique.


Quelle est l’importance de l’exposition ‘Return to Mosul’ ?
L’exposition ‘Le retour à Mossoul’ est une déclaration universelle qui prouve au monde que Daesh a ciblé l’identité des villes occupées, en tentant d’effacer la riche histoire culturelle de la région. En dépit du coût énorme de la destruction et de la perte de précieux sites historiques endommagés par Daesh, les habitants de Mossoul transmettent le message, dans le langage universel de leur travail artistique, que le fait de retrouver l'esprit de Mossoul se traduira par le plein rétablissement de leur ville.

De quelle manière l’exposition incarne l’occupation par l’Etat Islamique et montre la renaissance de Mossoul ?
La plupart des artistes ayant participé à l'exposition ont soit vécu l’occupation à Mossoul, soit été déplacés de force. Leurs œuvres reflètent leurs expériences vécues pendant l’occupation et la libération de Mossoul. Ces peintures sont une documentation de cette période qui aura des répercussions sur plusieurs générations. En outre, de nouvelles technologies ont été utilisées pendant l'exposition, y compris une visite virtuelle du musée de Mossoul avant sa destruction par Rekrei, en coopération avec The Economist Media Lab, qui préserve la mémoire des oeuvres détruites par Daesh. 

Pourquoi cette exposition est-elle en train de traverser plusieurs pays ?
L'occupation de Mossoul a été mondialement connue et couverte dans les médias internationaux pendant de nombreuses années. La destruction du musée lui-même a également été montrée à travers le monde, mais sa reconstruction ne l’a pas été. La présence de l'exposition dans différents pays envoie au monde un message selon lequel Mossoul est en train de se rétablir.

Mossoul partage-t-il avec Beyrouth un passé commun ?
Beaucoup de choses sont communes entre Mossoul et Beyrouth. Les deux villes sont connues pour leur riche histoire et leur diversité et elles ont été traversées par des périodes difficiles. Beyrouth est une capitale culturelle pour les artistes et les événements culturels, alors que la communauté artistique de Mossoul commence à s’épanouir à nouveau. 

Pour en savoir plus, cliquez ici
 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo