ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Nada Saleh Anid : L’art peut nous affranchir des stéréotypes

27/11/2018|Zeina Saleh Kayali

Le public libanais connaît l’ONG Women in Front pour son combat en faveur des femmes et de leur insertion dans la vie publique et politique du pays. Pour la première fois, cette cause prend la forme artistique d’une exposition intitulée “Break all frames” qui aura lieu du 30 novembre, au 7 décembre, à Beit Beirut, Sodeco. Nada Saleh Anid, co-fondatrice de Women in Front, en raconte la genèse à l’Agenda Culturel 

“Break all frames” est un combat en forme d’exposition. C’est tout à fait original !
Oui ! À Women in Front, cela fait des années que nous faisons du “lobbying” par le biais des médias, des réseaux sociaux, du gouvernement, de l’opinion publique, des femmes elles-mêmes, mais c’est la première fois que nous essayons de toucher un public différent en faisant appel à des artistes pour porter la lumière sur le sujet de la participation des femmes à la vie publique aux postes de décision. Du médiatique nous passons à l’artistique !

L’art pour véhiculer des idées ?
Non, pas forcément, mais les artistes comme précurseurs des sujets qui agitent nos sociétés. L’art comme moyen de pointer certains manquements, nous affranchir des idées reçues pour mieux lutter contre les inégalités et sortir du statu quo dans lequel nous nous trouvons.

Qui sont les artistes exposés ? 
Des hommes et des femmes à qui nous avons demandé de choisir dans leurs catalogues respectifs, une œuvre emblématique qui incarnerait la femme au pouvoir ou le pouvoir de la femme. Il s’agit de lutter contre les stéréotypes et mettre en lumière les aspects multiples de la féminité qui en font sa force. Bien qu’aujourd’hui plus diplômées que les hommes- les statistiques des universités le démontrent- la femme libanaise est souvent cantonnée à ses devoirs familiaux ou bien vouée à être un objet de désir. Or nous savons qu’elle est bien plus que ces rôles préétablis par notre société patriarcale. La femme libanaise est une résistante - elle l’a prouvé pendant les guerres qu’a connu le Liban-et continue à le prouver tous les jours - avec le pouvoir de faire avancer une société qui n’en peut plus d’être réduite au seul regard masculin monolithique. Notre pays a aujourd’hui besoin de toutes ses forces vives et pas seulement de la moitié d’entre elles. 

Y’a-t-il quelques œuvres en particulier dont vous souhaitez parler ? 
Je laisse au public le plaisir de venir découvrir les œuvres de 30 artistes aux regards aussi divers que sont les femmes, leurs causes et leurs revendications. Cependant, je voudrais signaler que certains d’entre eux ont expliqué leur démarche dans le catalogue de l’exposition, comme par exemple, cette photographe qui met en exergue l’importance de la transmission entre mère et fille, ou cette jeune peintre qui, en faisant son autoportrait exagère ses défauts jusqu’au burlesque ou tel autre encore qui dépeint la rébellion d’une adolescente rêvant d’une autre destinée que celle que lui réserve son milieu rural et conservateur. 

C’est vous-même qui organisez cette exposition ?
Oui, avec la collaboration de Christina Bedran et Bassam Kahwagi, artistes et connaisseurs du monde de l’art. Nous avons sélectionné des peintures, des sculptures, des photos, des vidéos ou des installations collant au thème avec l’exigence permanente de conserver un niveau artistique égal. Nous sommes soutenus par United Nation Development Program (UNDP), partenaire privilégié de notre ONG sur différents programmes notamment au cours des élections législatives de mai 2018 et que je remercie infiniment pour leur aide précieuse. Comme je remercie également les artistes et les galeries qui ont cru en ce projet et qui ont rendu grâce à leur participation, sa réalisation possible.

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo