ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Expo Paris : ‘Cités millénaires, voyage virtuel de Palmyre à Mossoul’ à l’Institut du Monde Arabe

15/02/2019|Valentine du Peloux

C’est une exposition sans œuvre à laquelle on se rend. D’emblée pourtant on est conquis et ému par la beauté et la fragilité de ce qui nous est donné à regarder. Cette visite virtuelle est en réalité une plongée dans quatre cités antiques : Mossoul, Alep, Palmyre et Leptis Magna à travers de spectaculaires restitutions 3D, des cartes géographiques interactives et des projections de photographies anciennes. Ces cités endommagées doivent faire face à l’incertitude du sort de leur patrimoine : les trois premières villes sont le symbole des démolitions conduites par l’EI ces dernières années dans le monde arabe, le site Libyen quant à lui dispose aujourd’hui encore de vestiges parmi les mieux conservés de la région. Cependant en raison de l’instabilité politique du pays mais aussi de l’avancée des flots, son patrimoine se dégrade et est plus que jamais en danger. 

Plusieurs témoignages vidéo sont également partagés et donnent la parole aussi bien à des professionnels du patrimoine qu’à des anonymes. L’un d’eux, Shadi Alawad, syrien réfugié depuis 4 ans en France, rappelle que même sien période de conflit, l’humain prévaut toujours sur la pierre, c’est cette même pierre qui constitue l’histoire de nos civilisations et sans elle nous la perdrons. L’action humanitaire doit donc être indissociable de l’action culturelle. L’importance de l’éducation des sociétés est aussi soulignée par un autre témoignage, celui du Père Najeed Machaeel. Il explique que si l’EI doit s’en aller un jour, son idéologie risque, elle, de persister dans la région, c’est pourquoi une ‘reconstruction’ des esprits passant par leur ouverture est nécessaire. Toute culture qui n’est pas variée a vocation à devenir fanatique. 

Avec cette exposition immersive, l’Institut du Monde Arabe souhaite sensibiliser le grand public et lui faire prendre conscience de l’importance du patrimoine pour nos civilisations. L’exposition questionne aussi sur l’avenir de ces sites et la pertinence de leur reconstruction. Selon Michel Al-Maqdissi, chercheur au sein du département des antiquités orientales du musée du Louvre, même lorsque cela est réalisable, il faut accepter le fait que l’on ne peut pas revenir en arrière et admettre la réalité : ces destructions représentent désormais une partie de l’histoire de ces sites, elles en constituent même selon lui une nouvelle phase. Optimiste, Michel Al-Maqdissi y voit une destruction créatrice puisque ces explosions ont pour certaines permis de faire ressurgir de précieux monuments antérieurs, comme c’est le cas à Palmyre.

Le voyage proposé par l’IMA se termine pour le visiteur par une promenade virtuelle solitaire mise en place parles sociétés Iconem et Ubisoft. C’est en collaboration avec ces deux entreprises notamment que l’IMA a pu monter l’ensemble de cette exposition. Les nouvelles technologies ainsi utilisées ont permis de produire des modèles photogrammétriques en 3D, en assemblant un volume d’images important sous différents angles de vues. Ces archives sont ensuite numérisées pour être transmises aux générations futures. Preuve donc que les nouvelles technologies nous offrent des souvenirs en nous permettant de garder en mémoire la beauté de ces sites.

Prolongée jusqu’au 17 février, l’exposition rencontre un très grand succès auprès du public, reflet de sa conscience patrimoniale et de son intérêt pour l’histoire de ces cités millénaires.
 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo