Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

Un peu de poésie (IX/XV)

Blog

25/11/2021|Dounia Mansour Abdelnour

Silences

 

Il y a des silences singuliers et pluriels,

Des silences éloquents de miel ou de fiel,

Silence de bonté qui console et conforte,

Silence des idées nobles, silence des âmes fortes,

Silence des vaincus pliant leur échine

Tels ceux soumis au joug des Fourches Caudines;

 

Que de fragments de vie passés sous silence

Pour cacher les délits de toute l’existence 

Silences accusateurs à l’effet d’une bombe

Ou scellant des secrets emportés outre-tombe,

Tels ces silences complices des amours interdites

Ou les vœux de silence imposés par le rite ;

 

Il y a des silences éclos comme une fleur,

Silences au bienfait d’un baume sur le cœur

Silences épargnant des souffrances superflues

Silences méprisant les bavards melliflus

 

Silences face au mensonge, silences face au doute

Mutisme de démence et silence qu’on redoute :

Celui d’un nouveau-né à la voix muette

Silence de la bonace précédant la tempête,

De la Raison d’État, de la loi du silence

Et silence absolu des grandes souffrances !

 

Jusqu'à ce que perdure l’odieuse ambivalence

Du temps du silence, l’ultime silence

De l’omniprésent silence de l’absence

De l’inexorable silence de l’absence

 

Inscrit en toutes lettres

Sur la pierre tumulaire :

‘Pour le repos de l’âme

Ad vitam aeternam’.

 

Dounia Mansour Abdelnour 

Extrait Fugues intemporelles 

Photo : Dounia Mansour Abdelnour 

 

 

 

Articles Similaires

Article side1 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)