Fil Info
10ème édition du « Choix Goncourt de l’Orient » : Le prix est décerné à « S’adapter » de Clara Dupond-Monod
Home Top (1440 x 150px)

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

Thème et variations : Triangle amoureux et tourments de l’âme romantique

Musique

MUSIQUE
09/05/2021|Zeina Saleh Kayali

Un triangle amoureux est une relation amoureuse impliquant trois personnes. Cette situation qui engendre la rivalité, peut déboucher sur de la haine, de la violence et dans la littérature, parfois aller jusqu’à la mort. Par exemple deux hommes sont amoureux de la même femme et se provoquent en duel comme dans Eugène Onéguine de Pouchkine qui va inspirer l’opéra éponyme de Tchaikovski. 

 

Dans certains cas, la situation peut engendrer des scènes de jalousie spectaculaires notamment dans certains opéras baroques (Sémélée de Haendel, Platée de Rameau etc). 

 

Dans d’autres cas, intervient la notion de désir mimétique (je désire une personne ou une chose que parce que je la vois possédée par quelqu’un d’autre). Ce concept a été développé par l’anthropologue René Girard. Exemple, dans Eugène Onéguine, Eugène a rejeté Tatiana, mais se met à la désirer quand il la voit mariée au prince Grémine. 

 

Enfin il arrive, dans le triangle amoureux, que la troisième personne se retire pour laisser les deux autres vivre leur amour. C’est le cas dans le Chevalier à la rose. 

 

Un grand film du répertoire a très bien illustré cette notion du triangle amoureux, il s’agit du film de François Truffaut « Jules et Jim » datant de 1962 avec notamment Jeanne Moreau. L’intrigue se passe juste avant la première guerre mondiale entre la France et l’Autriche. C’est l’histoire de Jim, un Français, et Jules, un Autrichien, qui sont des amis inséparables. Ils tombent amoureux de la même femme, Catherine, mais c'est Jules que Catherine épouse. Après la guerre, Jim rejoint le couple en Autriche. Catherine avoue qu'elle n'est pas heureuse avec Jules, lequel accepte que sa femme prenne Jim pour amant. Mais Catherine est éternellement insatisfaite et change sans cesse d'avis sur son choix amoureux.Jules et Jim sont deux personnages très proches au début du film, leur relation fait même naître certaines rumeurs dans Paris. Toutefois, lorsqu'ils partent en vacances avec Catherine, les deux personnages deviennent distants et leur amitié cède place au trio, les deux hommes tombant amoureux de Catherine. Il existe une part de fatalité dans la première moitié du film, lorsque Jules avertit Jim que Catherine sera sa femme et qu'en conséquence il ne doit pas la séduire. Le spectateur prend immédiatement conscience de l'aspect tragique du film. Le film finit très mal car Catherine précipite sa voiture dans le vide avec Jim à ses côtés. Jules assiste impuissant à la catastrophe.

 

 

Des psychologues ont observé que dans certains cas c’est justement la notion de triangle qui maintient la relation amoureuse. On peut par exemple trouver un homme attiré par une femme mariée et n'arrivant pas à maintenir la relation si la femme devient libre. Il a besoin du mari pour se protéger d'une relation complète... de la même façon qu'une femme intéressée par un homme marié peut l'aimer pour ça, et avoir donc besoin de la femme de celui-ci en tant que telle. Un accord tacite, voire non entièrement conscient, est parfois mobilisé par les protagonistes pour rendre le triangle durable. La situation peut prendre une forme comique : « Un homme à l'enterrement de la femme d'un ami, avec laquelle il a eu une liaison, fond en larmes et devient hystérique, alors que le mari reste impassible. "Ne t'en fais pas", lui réponds ce dernier, "je me remarierai". 

Le chanteur Georges Brassens a quant à lui écrit une quantité de chansons sur ce thème dont « à l’ombre des maris » où il raconte que quand il a une maîtresse mariée il faut absolument que le mari lui plaise aussi. Il raconte de façon très drôle sa conception du triangle amoureux :

 

Le triangle amoureux peut ne pas être tragique, et, au contraire ouvrir la voie à des situations cocasses comme dans une certaine littérature, les pièces de boulevard ou de vaudeville à la fin du 19e siècle, Labiche, Feydeau ou Courteline.

Pourquoi associer les tourments de l’âme romantique à la notion du triangle amoureux ? C’est parce que le romantisme est un courant artistique qui privilégie la nature et l’état d’âme, mais le romantisme s’incarne aussi dans son héros et le héros romantique est par essence malheureux et révolté auquel son destin échappe. Il est souvent au cœur d’un triangle amoureux parce que sa caractéristique est d’être en permanence au bord du désespoir

Je vous ai donc choisi quatre opéras, un russe, un français, un italien et un allemand (on est très européen !) où vous allez retrouver à chaque fois le concept du triangle amoureux.

 

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893) Eugène Onéguine

Et maintenant bienvenue dans le romantisme russe ! l’âme slave soumise à tous les excès ! 

Tatiana Larina tombe éperdument amoureuse d’Eugène Onéguine, dandy prétentieux et à états d’âme qui la rejette. Elle en souffre beaucoup mais quelques années plus tard, alors qu’elle a épousé le prince Grémine, elle retrouve Onéguin qui la voyant heureuse au bras d’un autre, la désire alors qu’il l’avait cruellement repoussée !

Dans ces deux extraits, Tatiana écrit une lettre à Onéguine pour lui déclarer son amour. 

 

 

Dans ce troisième extrait, Onéguine réalise que Tatiana est devenue la princesse Grémine et le prince va dans cet air célébrissime expliquer à Onéguine (bien sûr il ne sait pas ce qui s’est passé quelques années plus tôt) combien il est heureux avec sa femme. 

Plus tard, Onéguine déclarera son amour à Tatiana, mais celle-ci, après des états d’âmes très torturés, le repoussera. 

 

 

Jules Massenet (1842-1912) Werther

Ce compositeur français tout à fait dans la veine romantique dont la production opératique est impressionnante, est assez injustement ignoré en France. On l’a même appelé le Verdi français ! L’un de ses opéras les plus célèbres, Werther, est tiré de l’œuvre de Goethe, père fondateur du mouvement romantique européen. 

Werther et Charlotte se rencontrent à un bal et tombent amoureux. Werther pense qu’il passera sa vie avec cette femme, mais Charlotte est promise à un autre homme, Albert. Les deux hommes se rencontrent, et Werther se rend compte des qualités d’Albert : il s’enfuit pour tenter d’oublier Charlotte, et croit être sauvé lorsqu’il rencontre une autre femme. Mais les coutumes de la société dans laquelle il se retrouve l’ennuient, et Werther rejoint Charlotte, qu’il aime de plus en plus, et maintenant mariée à Albert. Comprenant que cet amour est impossible, Werther se suicide.

Je propose le grand air de Werther « pourquoi me réveiller » quand il retrouve Charlotte après leur séparation.

 

 

Giacomo Puccini (1858-1924) Manon Lescaut

Manon Lescaut, La Bohème, Tosca, Madame Butterfly et Turandot sont les grands succès de Puccini. Ils illustrent une maîtrise de l’orchestration exceptionnelle, aux multiples innovations harmoniques, et un langage théâtral profondément original. Ce langage qui contribua au succès de Puccini se rattachait au courant littéraire du vérisme italien, qui est un mouvement dont le but est de se rapprocher le plus possible de la réalité. Il est représenté par des compositeurs de la fin du XIXe siècle, comme Mascagni, Leoncavallo ou Franchetti. Puccini échappe pourtant au réalisme tragique du vérisme, grâce à sa passion pour les romantiques. Orchestration très riche et qui change d’atmosphère avec chaque scène précurseur de la musique de films

Manon Lescaut est tiré de l’œuvre de l’abbé Prévost. C’est l’histoire d’une jeune fille de province qui est envoyée à Paris par ses parents pour rejoindre le couvent, mais qui tombe amoureuse du chevalier Desgrieux puis qui l’abandonne pour devenir une riche courtisane entretenue par le vieux Géronte. La frivolité n’a pas résisté à l’amour Mais l’amour est plus fort que tout et Manon et Desgrieux vont se retrouver.

Geronte va faire arrêter Manon comme prostituée et elle sera exilée en Louisiane

Je vous propose deux extraits, le premier où Manon soupire qu’elle s’ennuie dans ce luxe morbide et le deuxième où elle retrouve Desgrieux mais ils vont être surpris par Géronte d’où notre triangle ! 

 

 

 

Richard Strauss (1864-1949) Le Chevalier à la rose

Richard Strauss a abordé à peu près tous les genres : musique instrumentale pour orchestre, instrument soliste (dont le concerto) ou œuvres pour formation de chambre, poème symphonique, opéra, lied, ballet. Si son nom est connu du grand public, c'est avant tout grâce aux trois opéras Salomé, Elektra et Le Chevalier à la rose, sinon par le biais du poème symphonique Ainsi parlait Zarathoustra (1896), dont le Prologue, célèbre à travers le monde entier, fut utilisé dans le film 2001, l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick. Ces pages célèbres de Richard Strauss ne sont pourtant qu'une infime partie d'une production fort riche qui aborde une grande diversité de genres, styles et caractères. Ses deux grands librettistes sont Hugo von Hofmannsthal (1874-1929) et Stefan Zweig (1881-1942).

 

L’argument du Chevalier à la rose (Der Rosenkavalier), se déroule à Vienne, XVIIIe siècle.

 

La maréchale qui est l’épouse du maréchal a une liaison avec un très jeune chevalier du nom d’Octavian dont le personnage est comparable à celui de Cherubin, dans les Noces de Figaro de Mozart. ce jeune homme un peu pervers dont le rôle est joué par une femme. La maréchale, quant à elle est également comparable à la comtesse qui tombe amoureuse de Chérubin. 

Or ce jeune Octavian est chargé de présenter comme le veut la tradition, une rose d’argent à Sophie, fiancée du compte Ochs qui est le cousin de la maréchale. Et ce qui doit arriver arrive : love at first sight entre Octavian et Sophie !

Donc le triangle se constitue sur deux fronts d’un côté, la maréchale Octavian et Sophie mais de l’autre côté Le fiancé de Sophie, Sophie et Octavian. 

Trois pièces sublimes se détachent dans cet opéra. Tout d’abord le célébrissime monologue de la maréchale où elle parle de l’amour, qui est éphémère, de l’âge qui arrive, de la vie qui passe…L’autre pièce est celle de la présentation de la rose.

Et enfin ce qu’il est convenu d’appeler le trio final, quand la maréchale a appris la liaison d’Octavian et de Sophie et que belle joueuse, elle décide de céder la place. Elle se retire laissant les deux jeunes gens à leur bonheur. Le triangle peut alors redevenir duo.

 

 

Articles Similaires

Article side1 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)