Parlons Liban, des échanges entre Paris et Beyrouth

Conférences / Films

RENCONTRE
13/10/2020

Lebanon Talks est une initiative autour du débat et de la parole pour mieux décrypter l’actualité du Liban d’aujourd’hui. Le 17 octobre sera une journée de panels entre Paris et Beyrouth organisés par l’association Parlons Liban. Christelle Drouby, membre du collectif répond aux questions de l’Agenda Culturel. 

Présentez-nous l'association Parlons Liban et quel est son objectif ?

Fondée par de jeunes libanais vivant au Liban et à l’étranger, Parlons Liban est une plateforme offrant des séries de discussions, facilement accessible à tout le monde, qui a pour but de promouvoir le changement en adoptant des idées concrètes et innovantes. 

 

L’objectif c’est de créer des dialogues réfléchis et constructifs entre différents acteurs nationaux et internationaux afin de pallier au manque de communication entre le grand public et les experts. 

 

Au travers de ces discussions, nous souhaitons explorer les différentes solutions potentielles aux nombreuses difficultés que connaît le Liban, tout en donnant une dimension internationale aux colloques, à l’image de l’influence de la diaspora libanaise. 

 

Votre premier événement est Lebanon Talks. De quoi s’agit -il ?

Pour sa première édition, Parlons Liban organise 4 conférences en ligne en duplex entre Paris et Beyrouth pour le premier anniversaire du mouvement du 17 octobre 2020.

 

Les 4 panels aborderont les sujets de l’initiative française dans le contexte actuel (en partenariat avec Arab Reform Initiative), la révolution un an après (en partenariat avec l’Orient-Le Jour), le développement d’un système de reconstruction et relance post-sinistre innovant dans les circonstances actuelles et le rôle de la diaspora et de la communauté internationale, et finalement les actions et les reformes les plus urgentes à entreprendre pour alléger l’impact de l’effondrement financier. 

 

Des intervenants nationaux et internationaux, tels que Monsieur l’Ambassadeur Pierre Duquesne, Mr. Bassem Snaije, Mme. Maha Heneine, le Dr Henri Chaoul et Mr. Yasser Akkaoui, discuteront des évènements politiques et sociaux mouvementés de cette année écoulée afin d’en faire un bilan. 

 

A l’issue de cette conférence, nous ferons part de recommandations en nous basant sur les échanges qui auront eu lieu.

 

Parlez-nous de l’équipe

Nous sommes un collectif de jeunes libanaises et libanais incontestablement attachés à notre pays et soucieux de son avenir. 

 

La création de Parlons Liban et l'organisation de ces débats est notre contribution personnelle au développement de la politique libanaise. Nous avons voulu, à travers cette plateforme, faire partie des discussions portant sur le futur du Liban. 

 

L’équipe initiale est constituée de 15 personnes ayant différents parcours académiques (Sciences Politiques et Administratives, Relations Internationales, Communication et Media, Développent Urbain Économiques, Économie Sociale et Solidaire, Arts Graphiques, Ingénierie informatique et électronique, etc.) et des expériences professionnelles diversifiées. Nous avons le prisme nécessaire de connaissance, d’expertise, de points forts, de réseaux personnels et nous avons unis nos forces, efforts et énergies ainsi que notre passion, motivation et détermination pour mener à bien ce projet pour apporter des informations précieuses aux Libanais et à la diaspora en particulier.

 

L’équipe regroupe aussi des bénévoles en cas de besoin et notre communauté s’étend toujours géographiquement autour du monde. 

 

Proactifs, nous sommes dévoués pour atteindre les objectifs de notre projet et nous espérons pouvoir aider dans la prise de mesures concrètes afin de participer à la construction d’un avenir meilleur pour le Liban.

 

A votre avis, qu’est-ce qui a changé depuis octobre 2019 ? 

L’ensemble de la population a vu son niveau de vie baisser à des degrés divers. Une certaine prise de conscience politique s’est opérée, notamment chez les jeunes, ce qui a donné de l’ampleur à la Thawra et galvanisé le mouvement. 

 

Cependant, la réalité économique s’est faite ressentir quelques mois plus tard ; le coronavirus a accentué la pression financière et l’explosion du 4 août a été le coup dur de trop pour beaucoup de Libanais qui perdent espoir, et cela peut se comprendre. Mais il reste quelques personnes qui tentent de résister au fatalisme ambiant, et nous en faisons partie !

 

Comment voyez-vous l'avenir du Liban a un horizon de 5 ans ?

Rien n’est sûr concernant l’avenir du Liban mais nous sommes confiants en nos ambitions, ainsi que celles de toute la population libanaise, pour l’améliorer de toute manière. Grâce à l’ouverture et l’accessibilité des débats et discussions, nous aurons les armes nécessaires pour participer à la reconstruction de notre pays. 

 

A l’approche des élections nous devons nous renseigner et avoir accès à tout type d’information afin de prendre consciemment les bonnes décisions. C’est cela que nous avons l’ambition d’apporter avec Parlons Liban.

 

Info : lebanontalks.com

 

 

Articles Similaires

Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)