Home Top (1440 x 150px)

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

MA DECLARATION : BOUCHRA BOUSTANY

Actualités

RENCONTRE
16/09/2020

A l’occasion du 100ème anniversaire de la proclamation du Grand Liban et pendant tout le mois de septembre, l’Agenda Culturel va au-devant des acteurs culturels et économiques du pays pour leur demander de partager, un siècle plus tard et, surtout, un mois après l’impitoyable apocalypse qui s’est abattue sur Beyrouth, leur ressenti, leurs sentiments et clamer leur propre déclaration. 


Photo : ©SAYDE JABRA

Bouchra Boustany, 

Fondatrice de Bouchra consultancy

 

Quel regard portez-vous sur le centenaire du Liban ? 

Le Liban n’est pas un pays jeune. C’est un pays centenaire qui a vécu un siècle très instable. Il me semble que la gestion du pays est la cause de cette instabilité et chaque fois que ce pays a eu la chance d’être gouverné par des leaders capables et non corrompus a jouit d’une période de stabilité qui a fait honneur à son peuple. Quand on voit la situation délétère d’aujourd’hui de ce pays qui a donné des hommes d’états tels que Fouad Chehab, Charles Malek, Riad Solh, Bachir Gemayel, Saeb Salam (pour en nommer certain) on ne peut que conclure que la situation actuelle du pays est due à nos leaders. C’est un sentiment d’inquiétude qui nous prend aujourd’hui concernant l’avenir du pays. Le Liban va-t-il survivre ? 

 

Comment avez-vous vécu la catastrophe du 4 août ? 

C’est un sentiment de révolte et de dégoût que m’a donné la catastrophe du 4 août. Une partie de la ville complètement détruite, des centaines de morts, des milliers de blessés, plus de 300 000 sans abris et on voit le pays laissé à lui-même. Une caste politique qui ne semble pas concernée ou inquiète par la catastrophe. Personne ne connait les causes à ce jour, les responsables et l’Etat laissent le peuple s’entraider pour sortir de ce chaos. C’est le dégoût à fond et la révolte contre cet état de fait. Le Liban me semble après cette catastrophe comme un navire sans capitaine dans la tourmente. 

 

Considérez-vous que le Liban peut devenir une véritable nation ?

Je le souhaite, je l’ai toujours souhaité mais dans l’état actuel des choses, je me pose des questions quant à l’avenir du Liban. Ce pays qui malgré toute l’assistance du monde entier, voit ses politiciens indifférents à la situation et n’ayant de regard que pour leurs intérêts personnels. Comment espérer le voir devenir une véritable nation ? Cela dit, nous sommes dans les rues depuis le 17 octobre dernier, afin de changer les choses dans notre pays. Afin d’avoir un système judiciaire indépendant, un état civil et laïc respectant l’individu dans ses différences, et un vrai gouvernement engagé envers son peuple. Pourrions-nous arrivez à un résultat ? 

 

Le Liban est-il votre patrie définitive ? 

Je l’ai toujours considéré comme tel. Je suis revenue au pays après vingt ans d’absence. Chaque jour je me demande si ça valait vraiment la peine. Ce n’est pas nous qui nous ne le voulons plus comme patrie définitive. A ce stade, je me demande si le Liban avec sa caste politique défaillante et corrompue veut bien de nous comme peuple.

 

En ces jours historiques, quel serait votre déclaration propre pour le Liban ? 

Mon Liban serait un pays de citoyens indépendants ayant foi en leur pays et partageant une vision unifiée dans l’intérêt de leur patrie.

Mon Liban, n’inclurait pas cette caste politique corrompue et criminelle. 

Mon Liban mettrait son espoir dans la jeunesse et dans chacun des citoyens, qui ont rejoint les rues des quatre coins du Liban, afin de demander des droits de base, mettant de côté, toutes leurs aspirations politiques, et mettant en avant, le respect des religions, et l’acceptation d’autrui.

Mon Liban, inclurait certainement, la société civile, à laquelle j’ai adhéré afin de tourner ce drame que nous vivons depuis plus d’un an, vers quelque chose de plus constructif et positif.

2021 sera pour moi l’année du choix et de la décision.

 

 

Articles Similaires

Article side1 top (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 down (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)