Home Top (1440 x 150px)

MA DECLARATION : ANDRE BECHARA

Actualités

RENCONTRE
10/09/2020

A l’occasion du 100ème anniversaire de la proclamation du Grand Liban et pendant tout le mois de septembre, l’Agenda Culturel va au-devant des acteurs culturels, économiques et du corps médical du pays pour leur demander de partager, un siècle plus tard et, surtout, un mois après l’impitoyable apocalypse qui s’est abattue sur Beyrouth, leur ressenti, leurs sentiments et clamer leur propre déclaration. 

André Béchara

Fondateur et PDG de Great Escape

Coordinateur des activités de plein air à l'école ACS

SPNL –Society for protection of Nature in Lebanon

 

Quel regard portez-vous sur le centenaire du Liban ? 

Qu’est-ce cent ans dans la vie d’une nation ! 

Qu’avons-nous fait de ce paradis dont je connais les moindres coins et recoins, massacré, défiguré, lacéré, morcelé, explosé.

Beaucoup de tristesse, d’amertume et de déception. Je ne me retrouve plus dans ce changement de paysage et de culture. Non, ce n’est pas le Liban dont je rêvais. Mon regard se porte vers l’avenir.

 

Comment avez-vous vécu la catastrophe du 4 août ?

Sur le terrain avec beaucoup de rage et de colère face à ce crime, cet assassinat collectif qui ne doit pas rester impuni. Les morts dorment tranquilles, c’est aux survivants de continuer à vivre. 

La blessure intérieure est bien plus profonde que celle physique. Il flotte dans l’air l’odeur du sang et les cris des blessés… On ne peut exterminer tout un peuple, il restera toujours des résistants.

 

Considérez-vous que le Liban peut devenir une véritable nation ?  

Tant que les hommes n’auront pas fait la paix en eux-mêmes, il ne peut y avoir de vraie nation. 

La Nature n’est plus un luxe mais une nécessité pour l’avenir de la race humaine. C’est elle qui doit être le facteur rassembleur. 

A partir du moment où tous les libanais regarderont le cèdre avec respect et humilité nous pourrons peut-être bâtir une nation. 

Un système pourri et corrompu ne pourra jamais engendrer une nation. Il n’y aura de vraie nation que lorsque les libanais comprendront que le Liban est leur unique patrie et qu’il est impossible de gouverner un pays par consensus mais uniquement par le droit, la justice et le respect de l’autre.

 

Le Liban est-il votre patrie définitive ?

OUI sans aucun doute. Mes racines sont profondément ancrées dans cette montagne qui respire au rythme du vent qui caresse ses cimes, mais mon cœur est universel.

 

En ces jours historiques, quelle serait votre propre « Déclaration pour le Liban »  

Déclaration ! Quel grand mot.

C’est plutôt un cri.

 

Femmes, Hommes de cette terre irriguée de votre sang.

Retournez-vous et regardez ce que vous avez fait !

Regardez ce qu’ils vous ont fait !

Ce qu’ils ont fait de vous !

Réveillez-vous avant qu’il ne soit trop tard.

Unissez-vous ou quittez, partez !

Laissez cette terre à ceux qui la chérissent.

Ne regardez ni vers l’Est ni vers l’Ouest.

« Deux négations ne font pas une nation »

Montrez à vos enfants que cela n’est pas vrai.

Ils regardent tous vers l’horizon, ils veulent quitter, ils quittent…

Le pays se vide.

On ne construit pas l’avenir avec des vieux, restez ! 

Plantez des arbres, plantez des fleurs, plantez de l’espoir !

Un jour ils fleuriront.

Moi je reste ! Moi je résiste ! Moi j’arrose !

Articles Similaires

Article side1 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)