Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

La philosophie des fleurs

Tendance

ATELIER
25/11/2021|Chérine Yazbeck

A l’occasion de la journée portes ouvertes pour découvrir les ateliers d’Ikebana, entretien avec Mme Jessica Hajj Choueiri, Maître d'Ikebana diplômée de l'école Sogetsu. 

Comment définiriez-vous l’Ikebana ?

Ikebana signifie «la voix des fleurs» ou «l'art de faire vivre les fleurs». C'est un art traditionnel japonais, dédié à la composition florale. 

C'est au-delà de la confection de bouquets. C'est un art vivant qui pousse à la méditation. Il nous rapproche de la nature en prenant en considération ce qui nous entoure et les changements de pays, de saisons et de géographie.

 

Et le Sogetsu ?

Le Sogetsu est une des écoles les plus populaires d'Ikebana au Japon. Le Sogetsu peut être traditionnel, moderne ou avant-gardiste. Les grands maîtres fondateurs ont développé une école fidèle à la tradition japonaise, mais qui a su s’adapter aux besoins de notre époque. Les maîtres ont conçu un Ikebana à la fois créatif et agréable. Le Sogetsu a incorporé de nouveaux matériaux dans les arrangements pour les transformer en de véritables sculptures. 

 

En quoi est-ce que l’Ikebana est spirituel ?

L'ikebana est une sorte d'art méditatif créatif à travers lequel l’on exprime ses sentiments.

En travaillant les plantes pour faire ressortir leur grâce et accentuer leur beauté, on en dégage ce qu'on ressent en toute sérénité tout en recherchant l'harmonie dans notre arrangement ainsi qu'en nous-même. 

Cette communion entre la nature et l'homme crée un espace méditatif individuel ou l'observation, la contemplation, la patience et la concentration sont expérimentées. Dans leur quête de sérénité, les samurais et les moines pratiquaient cet art assidument.

 

Est-ce difficile d’acquérir les bases de l’Ikebana ?

Les bases et les techniques d'ikebana ne sont pas difficiles à acquérir mais seule la pratique permet de les maîtriser avec discipline. C'est un art discipliné qui nous accompagne tout au long de notre vie et qui se développe en nous. A force de pratique, on arrive à créer un style unique.

 

Est-ce qu’il faut être botaniste pour pratiquer l’Ikebana ?

Pas besoin d'être un spécialiste des plantes ou avoir les pouces verts pour faire de l'Ikebana. A force de travailler les plantes en chaque période et en chaque saison, on acquiert les connaissances. Il faut prendre le temps, respecter les techniques et apprécier le moment.

 

Est-ce un long apprentissage ?

Avec l'Ikebana, on n'arrête pas d'apprendre de nouvelles choses. Le cursus d'Ikebana est très long. On apprend continuellement de nouvelles choses, de nouvelles techniques, des possibilités et même des capacités en nous-mêmes que l'on ignorait. 

On ne s'ennuie jamais car on utilise constamment de nouveaux végétaux, matériaux et techniques. Le sentiment de découverte, la beauté, la joie et l'effet de surprise que chaque création éveille en nous rend cet art intéressant. 

 

A savoir

Le dimanche 28 novembre : Journée portes ouvertes pour découvrir les ateliers de 16h00 à 20h00

Contact : 70317385

 

Articles Similaires

Article side1 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)