La Chanterie de Beyrouth reprend ses activités

Musique

13/10/2020

La Chanterie de Beyrouth a repris ses activités le 2 octobre dernier après un silence de plus de huit mois. Noha Hatem, la directrice revient sur le parcours de cette activité adressée aux enfants. 

Depuis quand existe la chanterie ? Et quelle a été son évolution au cours des ans ?

La Chanterie de Beyrouth a fait ses débuts dans les années 84. Ce petit noyau formé de garçons et de filles dont l'âge oscille entre 6 et 14 ans a évolué au fil des ans d'une manière fulgurante (concerts, enregistrements et autres) grâce à la qualité de l'enseignement de la technique vocale chez les enfants.

 

Quel est le programme pour cette année et avez-vous un concert de prévu ?

Tout d'abord, parfaire la technique vocale de l'enfant et insister surtout sur la justesse et l'élocution, la respiration abdominale et la tenue du corps du chanteur. De plus, les répertoires variés et riches ne manquent pas de séduire l'enfant de par leur modernité et surtout leur côté ludique.

 

Quelles mesures sanitaires avez-vous pris ?

Par mesure de sécurité on ne reçoit que 6 enfants par cours. Tous les gestes barrière ainsi que la distanciation sont respectés à la lettre. Mais les enfants chantent sans masque! Un concert est prévu, comme d'habitude, pour Noël, mais vu les circonstances nous n'en connaissons pas encore les détails d'organisation.

 

Le chant peut-il aider les enfants ayant subi un traumatisme lors des explosions du 4 août ?

Sans aucun doute l'enfant a ressenti jusqu'au fond de son âme le traumatisme de l'explosion du 4 août. Il recherche à travers cette petite heure de cours douceur, réconfort ainsi que la joie de se retrouver entre amis après tant de mois de séparation.  

 

Pour plus d'info: +961 3848415

Articles Similaires

Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)