Home Top (1440 x 150px)

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

Confessions en temps de Corona : Ghassan Koteit et Maya Metni

Confessions

RENCONTRE
23/03/2020

Dans ces moments inédits de confinement mondial, l’Agenda Culturel va à la rencontre d’artistes et d’acteurs culturels de la scène libanaise pour écouter leur ressenti en ces temps de Corona.

Ghassan Koteit, Réalisateur, directeur du département cinéma de l’ALBA.

Maya Metni, Directrice Artistique, conceptrice d’évènements.

 

Pensez-vous que cette situation va amener à un changement ? et si oui, comment?

Premier changement, et de taille, confinés ensemble, nous avons naturellement décidé de nous confesser ensemble.

Ensemble, séparés, ensemble mais séparés, séparés mais ensemble, sont des concepts en évolution accélérée.

Si l’effet « Reset » se voit aujourd’hui à l’œil nu en regardant par la fenêtre, il ne va probablement pas durer, et nous reviendrons malheureusement à notre inexorable fuite en avant. Nous espérons pourtant que l’humanité aura appris quelque chose… au moins à prendre du recul.

Nous aurons échappé dans l’intervalle à pléthore de réunions inutiles, et constaté que nous nous portons mieux loin des personnes toxiques qui nous entourent.

L’enseignement à distance vit aussi ses heures de vérité, bond en avant ou arrêt de mort ?

L’avenir seul nous éclairera sur les énormes changements qui résulteront de ce que nous vivons depuis le 17 Octobre 2019. Une chose est sûre, nos deux crises combinées nous auront appris à nous concentrer sur l’essentiel.

 

De quoi est fait votre quotidien en temps de confinement ?

Nous en avons profité pour peaufiner des projets qui nous trottaient en tête depuis un moment déjà, sans avoir le temps de les développer. 

Nous travaillons toujours beaucoup, mais les journées sont aussi rythmées par les études des enfants, et par les repas en famille.

Le passage à l’enseignement en ligne à l’ALBA nous oblige à remettre en question chaque pan de notre pédagogie. C’est un apprentissage à pas forcé pour tous, direction, enseignants et étudiants. Quels qu’en soient les résultats immédiats, cela laissera des traces dans notre façon de penser et de faire à l’avenir.

La cuisine se fait une place dans l’emploi du temps de Ghassan, pendant que Maya s’évade au studio (seule !) pour travailler sur ses projets… et préserver la vie de couple.

Finalement, le sentiment bizarre et paradoxalement réconfortant que la course se soit arrêtée, même si le temps court encore. Pas seulement pour nous, mais pour tout le monde. Une illustration contemporaine du « Pierre qui roule n’amasse pas mousse ».

 

Des petits bonheurs simples d’une vie active, qu’est-ce qui vous manque le plus ?

 

Sans hésiter les déjeuners en terrasses, les apéros improvisés, le partage de bons dîners avec les amis, pleins de verres qui s’entrechoquent, et transmettent joyeusement microbes et virus, et bien sûr les manifestations !

 

Qu’est-ce qui ne vous manque pas ? 

Les embouteillages, le bruit, la pollution, les meetings inutiles et interminables, les egos surdimensionnés, les policiers passifs aux carrefours, les valets parking, les minibus pour qui tout est permis. La corruption. Les vrais corrompus. Les faux incorruptibles.

 

Pour tromper l’ennui que suggérez-vous à nos lecteurs ?

C’est une excellente occasion de (re)lire l’Arabe du futur de Riad Sattouf.

Maya découvre les séries coréennes sur Netflix, et revoit des Feelgoodmovies avec les enfants.

Sinon, nous ne sommes pas d’accord sur la seconde saison de The new pope de Sorrentino, L’une adore (en déplorant l’absence de Jude Law) l’autre déteste (mais apprécie les génériques). 

Nous en profitons aussi pour prendre des cours online, Portugais pour Maya (toujours ce rêve d’ailleurs), et poésie contemporaine américaine pour Ghassan (pour des raisons non définies, explicables seulement vers 3h du matin).

Enfin, la cuisine, univers infini et toujours ouvert, est une source permanente d’expérimentations et de plaisirs (et de discussions enflammées sur Instagram).

 

Un mot d’encouragement

La grande surprise de l’isolement : on n’a jamais le temps de s’ennuyer. Même lorsqu’il n’y a « rien à faire », nous trouvons moyen de n’avoir pas le temps de tout faire. L’ennemi n’est pas le virus, c’est le temps. Et l’ennui reste un concept (mal)heureusement inaccessible…

 

https://www.facebook.com/mayametni

https://www.instagram.com/seenbymaya

https://www.facebook.com/ghassankoteit

https://www.instagram.com/ghassankoteit

Articles Similaires

Article side1 top (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 down (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)