Home Top (1440 x 150px)

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

Ces jeunes qui restent: Soraya Aouad

Les +

RENCONTRE
21/07/2021|Julia Mokdad

Quel âge avez-vous ? 

24 ans. 
 

Pourquoi travailler au Liban, malgré tout ? 

Je suis rentrée par hasard, un peu sans le vouloir et sans trop savoir où j’allais. Et puis j’ai pris cette occasion pour m’atteler à ce qui me plaisait vraiment, depuis toujours. Malgré le contexte ambiant, faire grandir mon entreprise ici m’épanouit, et j’ai envie d’offrir un peu de bonne santé à ce pays. 

 

Comment ne pas se laisser décourager ? 

Je me dois d’être sincère, il y a des jours où la crise autour de nous tend à nous décourager. Il y a des jours où l’on se demande si cela vaut la peine de continuer. Mais je suis rassurée par l’enthousiasme des gens à gouter mes produits. Cette envie se reflète dans le nombre de demandes que je reçois, et auxquelles je ne m’attendais pas ! Monter une entreprise dans ce contexte est un véritable challenge pour moi, mais si je peux le faire, alors je suis capable de choses plus grandes encore ! 

 

24 ans. C’est l’âge de Soraya Aouad, encore appelée SunChef sur son compte Instagram. Et Sunchef, c’est la fusion des mots Sunshine, surnom que ses proches lui donnent depuis petite, et de chef, bien qu’elle nous prie de ne pas la considérer comme tel. Car à la tête d’une entreprise qui étend progressivement ses tentacules, Soraya est encore l’étudiante revenue au Liban un peu par hasard, au détour d’une déconvenue causée par un problème de visa à son arrivée à Paris, capitale où elle voulait s’implanter sur le long terme. 

 

Avant ce changement d’itinéraire, Soraya est étudiante en relations publiques et communication dans une université de Londres. D’année en année, son rêve d’ouvrir une entreprise de communication se contorsionne et s’évapore. Ce qu’elle voit autour d’elle ne fait tout simplement pas harmonie avec ses aspirations. Lorsqu’elle travaille, pendant ses heures de pauses, elle se surprend, immanquablement, à déguster du regard des recettes de cuisines, les sens émoustillés. « J’ai toujours été très gourmande » avoue-t-elle malicieusement. « Mais je n’avais jamais fais attention à ce que je mangeais avant d’être infectée à la Candida ». 

 

Contrainte alors de revoir son alimentation pour en exclure cinq éléments, dont la levure, le sucre ou encore le blé, l’entrepreneuse en herbe fait un constat qu’elle ne soupçonnait pas : il est possible de manger bien, tout en se régalant ! Branche de l’approche holistique de la santé, dont elle décrochera le certificat en septembre prochain, la nutrition devient alors la figure de proue de son avenir professionnel. 

 

De retour dans son pays natal, elle fait les premiers pas d’un sentier qu’elle pensait ne pas sillonner avant ses 30 ans. De bouche à oreille, et en foulant, le coffre plein, les autoroutes du Liban, Soraya Aouad inscrit peu à peu son slogan dans les dix points de vente que son entreprise compte aujourd’hui. « From my happy belly to yours » dit-il. Une phrase catchy, qui reflète bien le concept de Sunchef. « Vivre sainement commence aussi par bien manger. Notre alimentation n’influe pas seulement sur nos capacités physiques, mais elle régule aussi nos états d’esprits, et conditionne l’énergie que l’on place dans nos tâches quotidiennes. C’est un tout dont il faut prendre soin » affirme l’apprentie coach santé. 

 

Si elle est encore seule pour bénir papilles et estomacs, Soraya travaille actuellement sur la construction d’une petite cuisine au coeur de Gemmayzé, qui lui permettra de déléguer la production de ses pots à ses futurs employés, et augmenter ainsi la vente de petits bonheurs culinaires, partout à travers le Liban. 

 

Articles Similaires

Article side1 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)