Bachar Mar-Khalife et le retour aux sources

Musique

25/06/2020

Photo : © Habib Saleh

‘Zakrini’, le premier single du nouvel album de Bachar Mar-Khalife sort le 3 juillet. Placé, comme son nom en arabe l'indique, sous le signe du souvenir, il apostrophe la figure archétype de la grand-mère dans la tradition arabe. La grand-mère, c'est le lien affectif qu'on tisse d'emblée avec un lieu, mais c'est aussi celle qui transmet la littérature orale. Ses histoires construisent l'enracinement de l'être, et la voix de Bachar la quête dans sa maison libanaise enfouie au fond du village de sa grand-mère.

 

Il s'agit du premier titre de son cinquième album intitulé ‘On/Off’, premier album enregistré au Liban. Le Liban duquel il se sépare à l'âge de 6 ans ne quittera jamais Bachar.

 

Dans la continuité de la rupture et le renouveau musical entamé avec 'Lemon', 'Zakrini' est une improvisation. L'idée de l'album est née à Paris, mais Bachar décide, pour la première fois, d'embarquer au Liban toute son équipe parisienne. Commence alors le mouvement de soulèvement populaire, la crise du dollar et la chute de la livre libanaise. Malgré tout Bachar Mar-Khalifé maintient le projet.

 

L'équipe s'installe alors dans la demeure familiale, une maison en pierre, isolée dans les montagnes du nord de Beyrouth, encore à l'état sauvage et très mal équipée.  

 

Dans cette grande pièce est réuni l'essentiel : un piano, la cheminée, le poêle, et quelques instruments rares qui depuis toujours dorment là pour décorer.

 

Dans la maison, l'électricité se coupe deux fois par jour et donne naturellement le titre de l'album ‘On/Off’. Tout est contraste dans ce lieu de création. Le rapport au temps mêlé de présent et de souvenir, « la nuit glaciale où on entend les cris des hyènes et le jour, frappé par la sérénité qui émane du chant des oiseaux, de la lumière du soleil qui s'introduit toujours différemment à travers les vitres...

 

Une fois de plus le tumulte de la grande histoire s'introduit dans la petite histoire de Bachar. Et le rythme qu'il fait sortir de son piano, oscille entre la froideur de la nuit, du passé, et la chaleur de la voix, de l'espoir, du refus de l'abandon du passé et du pays natal qui sans cesse se confondent.

 

L'album sort le 23 octobre 2020 et comporte 11 titres, écrits et enregistré sur place, ainsi qu'un duo enregistré en 2017 avec la star Christophe qui vient de nous quitter, victime du Covid-19.

 

A savoir 

Bachar Mar-Khalifé interprètera, en direct, ‘Zakrini’ le 25 juin à 19h00 dans le cadre de 'Musica Sawa', une initiative qui met en avant des artistes issus de la scène musicale libanaise et des artistes amis du Liban au profit de l’école primaire de Saint Vincent de Paul et du projet agricole de Beit el Baraka.

Vous pouvez suivre 'Musica Sawa' sur Instagram, facebook et youtube.

Articles Similaires