ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

UN PEU DE POÉSIE (VII/XV)

01/11/2021|Dounia Mansour Abdelnour

La belle planète

 

Terre des hommes et terre de bon aloi,

Pour te faire servir aux besoins grandissants

Il faut, sans l’ombre d’un doute, suivre tes voies,

Et l’on ne peut te vaincre qu’en t’obéissant !

 

Il a plu à tes hommes de bafouer tes lois

Oubliant qu’il y a une mesure en toutes choses

Profanant ton sol et te manquant de foi

Ignorant que l’effet est le fruit de la cause 

 

Tes sources corrompues, tes jardins piétinés,

Tes rivières asséchées et tes monts profanés,

L’hirondelle chassée vers les déserts croissants

Et le Grand Archipel devient languissant !

 

Tes puissantes nations vautrées dans le paraître,

Aux valeurs débridées, ayant égaré l’être

Dans la jouissance des biens matériels

Ont choisi d’oublier l’objectif essentiel :

 

Que l’humanisme est censé prendre pour fin

La personne humaine et son œkoumène,

Que dignité et avenir du genre humain

Dépendentdes valeurs choisies par les Terriens

 

Qui détruisent les chances d’existence

Des générations futures sur une terre

Qu’ils n’ont pas héritée de leurs grands-pères

Mais qu’ils ont empruntée à leurs enfants !

 

Dounia Mansour Abdelnour

Extrait : Fugues intemporelles 

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo