ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Tamara Qaddoumi, la musique « pour survivre »

29/09/2023|Amin Zorkot

Tamara Qaddoumi, une artiste aux origines libanaises, palestiniennes, et écossaises, qui a grandi entre le Koweït et Paris, est en train de secouer la scène musicale avec sa musique captivante et son talent aux multiples facettes. Arrivée à Beyrouth en 2018, elle a rapidement conquis son public avec son premier EP intitulé “Dust Bathing”. Depuis lors, elle a enchaîné avec son deuxième projet “Soft Glitch” en 2021 et est de retour aujourd’hui avec son nouveau single, “Under The Knife”, tiré de son prochain EP “Sorry Signal”.

Elle dépeint sa musique comme de la “Cold pop”, un mélange envoûtant de Dream Pop et de Cold Wave. Son voyage musical a été marqué par des influences diverses et un parcours éclectique, mais c’est à Beyrouth qu’elle a véritablement trouvé son épanouissement artistique.

 

C’est dans la capitale libanaise qu’elle a croisé la route d’Antonio Hajj, qui est devenu son producteur attitré pour tous ses projets depuis “Soft Glitch”. Ensemble, ils ont développé un son unique qui distingue Tamara Qaddoumi.

 

Lorsqu’on lui demande pourquoi elle fait de la musique, Tamara répond avec sincérité que « c’est avant tout pour elle-même, pour survivre ». Sa musique est le reflet de son âme, une expression de ses émotions profondes et de son vécu personnel. Elle écrit également pour rester heureuse, transformant ses expériences en douces mélodies qui touchent le cœur de plus d’un(e).

 

“Under The Knife”, son dernier single, plonge dans le thème du deuil. La chanson, portée par une mélodie prenante, explore les différentes étapes par lesquelles on passe lorsqu’on perd un être cher. Elle exprime l’idée de se confronter à la souffrance pour ensuite émerger plus fort. 

 

Under the sleeve of the earth beneath

With the crooked hand of death

I fall behind

Creasing the veil

With tears I’ve dried

Faster than time 

 

Comme si tout ce que la vie soumettait au cœur était fait pour être vécu, et qu’on se libère de ses émotions les plus froides qu’en embrassant leur chaleur. Le clip vidéo, réalisé par Karl Hadife, montre Tamara nageant sous l’eau, une métaphore visuelle puissante de ce processus émotionnel complexe. On y voit également un deuxième personnage, comme un “monstre de la mort” qui apparaît quelques fois à ses côtés. Vêtu de perles et de bijoux, il nous rappelle qu’il y a de la beauté dans tout, même dans les événements douloureux que l’on pense insurmontable. 

 

L’artiste prépare actuellement la sortie de son troisième EP, “Sorry Signal”, qui offrira de nouvelles sonorités et des paroles émotionnellement chargées. En plus de cela, elle se prépare pour une tournée européenne qui promet d’élargir ses horizons et de s’ouvrir les portes qu’on lui souhaite.

 

Tamara Qaddoumi est une artiste parfaitement sensible aux choses de la vie, et sa profonde authenticité fait d’elle une artiste à suivre de près. Son multiculturalisme, sa créativité débordante et sa capacité à transformer la douleur en art en font une voix unique et précieuse dont il ne faut pas détourner le regard. Restez à l’écoute pour son nouvel EP “Sorry Signal” qui sortira cet automne.
 

Lire aussi AVANT SCÈNE AVEC...TAMARA QADDOUMI


A SAVOIR
Instagram : @tamaraqaddoumi
Facebook : @TamaraQaddoumiMusic

Twitter : @TamaraQaddoumi

Website : tamaraqaddoumi.com
Youtube Chanel : @tamaraqaddoumi

Spotify : Tamara Qaddoumi 

Nouveau single, “Under The Knife

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo