ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Rendez-vous au sanctuaire des posters et du cinéma de Beyrouth

13/04/2022|Margaux Seigneur

Cinéphile, amateur(e) de livres, photographe, gourmand(e) d’art et de culture, féru(e) de belles choses, adulateur(trice) de l’esprit vintage, simple errant(e) des rues de Beyrouth ; cet article vous est destiné. Lacez donc vos chaussures et allons-y ! Vous lirez la suite de ces lignes sur la route qui vous mènera au bout de la rue principale de Hamra ; dans un minuscule et mystérieux passage conduisant au sanctuaire des posters de cinéma. 

Effectivement, si les archives d’affiches dédiées au cinéma du monde Arabe devaient porter un nom alors ce serait sûrement celui de “Al Furat for Publishing and Distribution”. 

 

Dès votre entrée à l’intérieur du magasin, vous ne pourrez qu’être époustouflé par la beauté de la diversité du choix des affiches. De Captain America à Rafiki en passant par Do’aa Al Karawan, au total cette prodigieuse collection contient près de 20 000 ressources cinématographiques dont 550 posters orignaux provenant d’une vingtaine de pays du Moyen-Orient et d’ailleurs.

On doit ce véritable chef d’œuvre à un libraire dénommé Abboudi Abou Jaoudé. 

Depuis son plus jeune âge, Abboudi se trouve être envouté par l’univers du cinéma. Comme pour s’en approprier la beauté, il a commencé à collectionner les affiches, les photos mais aussi les journaux et les magazines. “Tous les samedis, vers 10 heures du matin, je faisais le tour de tous les cinémas de Beyrouth à la recherche de photos de films. Je les regardais pendant de longues minutes et seulement après j’allais voir le film en question. J’allais collecter toutes sortes de posters, d’affiches, de photos dans les théâtres-cinéma de la ville mais ailleurs aussi”.

Abboudi Abou Jaoudé revient justement de Damas en possession d’une vingtaine de posters. “La collecte de poster de cinéma est comme un énorme puzzle. J’ai trouvé des posters de films Libanais au Maroc ou en Égypte et à l’inverse j’ai trouvé des affiches de films Égyptiens ici au Liban. Donc c’est très simple, je prends l’avion pour Alep, Alger etc. pour ramener les pièces qui m’intéressent”.

 

Alors qu’Abboudi Abou Jaoudé voyage aux quatre coins du monde à la recherche de la perle rare, il fait également barouder ses précieuses pierres de papiers. Effectivement, en janvier dernier, à l’occasion de l’exposition “Divas D’Oum Kalthoum à Dalida” à l’Institut du monde arabe, une grande partie de ses œuvres fût exposé.

 

C’est au fur et à mesure de ces voyages qu’Abboudi Abou Jaoudé a pris conscience du manque d’archive authentifiant l’histoire du cinéma des pays Arabes “Je collectais des posters mais il n’y avait aucune date permettant de savoir la filiation d'un film précis. Alors j’ai décidé d’écrire moi-même un livre retraçant l’histoire du cinéma.” 

 

Au total l’écriture de cette inestimable archive lui aura pris 10 années. C’est seulement après la publication de Tonight, Cinema in Lebanon : 1929-1979 que le collectionneur fût témoin du grandissant intérêt du public pour ses affiches de films. Dès lors, pour partager son art et son savoir, la boutique que l’on connait aujourd’hui a ouvert ses portes. 

 

Foulez le carrelage de cette boutique et soyez certain(e) de pouvoir goûter aux plus précieuses anecdotes de la riche vie d’Abbdoudi. Ce dernier n’est pas un simple amateur de collection de poster. Il se trouve être le véritable gardien du bastion de la culture cinématographique du Moyen-Orient et compte bien continuer à propager son irremplaçable érudition.

 

A savoir

Instagram ; website

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo