ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

« Obsessions » compose une ode à la jeunesse

12/12/2022|Maureen Dufournet

Pouvez-vous nous raconter d’où est née votre association avec Marc Guiragossian ? 

Kalim Bechara : C’est arrivé vraiment spontanément, j’ai vu le travail de Marc en ligne et j’ai voulu aller voir ses œuvres d’un peu plus près. Je suis alors allé visiter son studio et quand je suis arrivé, il était en train de peindre en écoutant de la musique. Mais ce n’était pas n’importe quel morceau, c’était Jean-Sébastien Bach, je l’ai tout de suite reconnu, car en tant que compositeur et pianiste j’ai trouvé cela très impressionnant qu’au Liban, un artiste aussi jeune que Marc, écoute de la musique classique. C’est donc avant tout la musique qui nous a connecté, en tant que deux fanatiques nous avons beaucoup échangé et avons commencé à partager des idées artistiques. 

 

Vous avez déjà présenté un événement similaire l’année dernière, pourquoi avoir décidé de mélanger la musique et la peinture ?

Kalim Bechara : Lorsque j’ai rencontré Marc, j’étais en train d’écrire une série de compositions musicales, nommée Confessions, j’avais l’idée de créer une série de quatre pièces, mais je n’arrivais pas à trouver l’inspiration pour mon troisième morceau. Lorsque j’ai vu ses peintures, j’ai tout de suite su ce que je voulais écrire et quelques jours plus tard, j’appelais Marc pour lui expliquer que je lui avais écrit un morceau, ma troisième confession. C’est depuis ce moment que nous avons décidé de mélanger ma musique et sa peinture. Nous nous inspirons l’un l’autre et sommes tous les deux passionnés de musique et d’art, notre association nous a alors paru évidente. Pour continuer notre collaboration nous avons décidé de faire un événement, un concert où la musique s’inspire de la peinture et vice-versa. Arthaus nous a permis de faire cela une première fois et de réitérer cette aventure à nouveau le 17 décembre. 

 

Quel objectif poursuivez-vous avec cette collaboration ?

Marc Guiragossian : L’année dernière, avec Confessions, nous ne nous étions pas préparés à avoir un tel succès, à voir tant de personnes aimer cette idée d’exposition. A partir de ce résultat, nous nous sommes dits qu’il fallait faire un événement qui combine la musique et la peinture tous les ans. Nous avons commencé à penser que nous pouvions faire quelque chose pour notre pays et particulièrement pour la jeunesse libanaise. Nous voulons montrer aux jeunes qu’ils ont leur place sur la scène artistique, il faut leur faire comprendre qu’un avenir est possible au Liban, ils ne doivent pas craindre de ne pas réussir dans leur pays. Pour nous, l’important n’est pas que les artistes produisent du bon art ou pas, le plus important, c’est que les artistes exposent leur art et plus particulièrement les jeunes. 

 

Que nous raconte votre deuxième performance Obsessions ? 

Marc Guiragossian  : Cette année nous avons compris que nous pouvions aller plus loin dans notre projet. Nous voulons créer un mouvement pour que les jeunes s’inspirent de ce travail. C’est un événement avec de l’espoir et de l’encouragement pour montrer que nous sommes encore là, que notre art est en vie et que de bons artistes sont encore présents dans notre pays. Nous avons tous besoin d’art dans nos vies, il est essentiel pour l’humain car c’est ce qui le différencie de l’animalité. Le plus important aujourd’hui, c’est vraiment d’insister sur le feu qui existe sur la scène artistique beyrouthine entre la peinture, la musique ou encore la photographie. Avec Kalim, nous avons l’idée de continuer ce projet chaque année pour qu’il devienne significatif pour les jeunes, il est essentiel qu’ils s’aperçoivent de ce qui existe, de ce que nous faisons, afin qu’ils nous rejoignent dans ce mouvement qui redonne de l’espoir à leur future carrière au Liba

 

Pour en savoir plus, cliquez ici

 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo