ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

‘Jean Tamer raconte TAMER FRÈRES S.A.L 1895–2021’, mémoires d’un entrepreneur diplomate

24/01/2022|Zeina Saleh Kayali

Votre ouvrage, publié par la maison d’édition Dergham et signé par la journaliste et biographe Randa Sadaka, met en lumière vos qualités de bâtisseur d’un empire commercial et industriel. Fort de votre statut patriote, quels sont précisément vos domaines de prédilection ?
Tout au long de ma carrière, j’ai en effet participé au développement du Liban dans des secteurs aussi variés que la culture, la médecine, les services, les finances, les affaires ou encore l’infrastructure de la ville de Beyrouth.

 

Pourquoi avez-vous souhaité faire part de votre expérience sous un format littéraire ?

Verba volant, scripta manent qui peut se traduire : « les paroles s’envolent, les écrits restent » .Beaucoup d’hésitations et d’interrogations ont souvent été pour moi la base d’immenses satisfactions, reflétant les combats qui ont marqué ma vie et que j’ai voulu relater tout au long de cet entretien. Je désire livrer un témoignage à la jeunesse de notre pays que j’aime tant. Je dédie ma démarche à mon épouse Joumana et à nos cinq enfants, Simone, Joan, Chrystel, Sharon et John Jr.

 

La famille justement est au cœur de votre ambition professionnelle…

Ma passion entrepreneuriale répond effectivement à une tradition familiale remontant à 1895. Ayant poursuivi mes études en économie et business administration à l’AUB et en droit et économie politique à l’Université Saint-Joseph, suivi d’un doctorat en économie, mon ascension jalonnée de riches rebondissements m’a permis de défendre avec ardeur les intérêts du Groupe Tamer Frères à l’international, assurant l’expansion de l’entreprise hors des frontières libanaises.
 

Votre nom est automatiquement associé à l’univers du luxe, vous êtes pourtant présent dans d’importants autres secteurs.
Tout à fait. Notre groupe est spécialiste de l’aménagement d’équipements médicaux et de la construction d’hôpitaux livrés clés en main. Tamer Frères représente également des marques de luxe pour la joaillerie et l’horlogerie. L’imprimerie, la finance, la chimie et les matières premières, les équipements aéroportuaires sont autant de prestations qui permettent à notre entreprise de rayonner au Liban et au Moyen-Orient.
 

Qu’en est-il de votre idéal humaniste ?

Il m’a conduit dans les sphères de la haute diplomatie. Les pôles économique et humanitaire étant mes domaines de prédilection, j’ai été nommé Consul Général Honoraire du Belize au Liban en 1989 et Ambassadeur Chef de mission pour le Belize, membre du Commonwealth, auprès des Nations-Unies à Genève, en 1991.

 

Quel souvenir reste-il le plus mémorable ?

J’ai pris part au premier vote consensus à main levée avec cent dix-sept membres pour l’implantation de l’Organisation Mondiale du Commerce en décembre 1993 et j’ai signé l’acte fondateur de l’OMC, le 15 avril 1994, avec cent vingt-trois chefs de gouvernement. Un grand moment d’histoire !

 

Votre ambition pour le Liban et vos réalisations fondent un témoignage qui touchera toutes les générations. 

Nourri par la citoyenneté du monde que j’ai fréquenté à travers mes activités diplomatiques et entrepreneuriales, je demeure très impliqué dans l’évolution de mon pays, brandissant éternellement la bannière de l’union, du partage et de l’excellence.

 

Le mot de la fin ?

Il est porteur d’espoir et je vous invite à le découvrir en vous plongeant dans mes mémoires. L’intégralité des recettes sera reversée à la Croix-Rouge Libanaise, une valeureuse institution que je respecte profondément. 

 

 

Disponible sous format numérique : https://amzn.to/3fHZHao

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo