ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Gérard Bejjani, Maya Élias Nassar et Emmanuelle Boichot au Salon du Livre francophone de Beyrouth

25/10/2018|Bélinda Ibrahim

 

‘Chant des 5 saisons’ de Gérard Bejjani : une symphonie de mots et de couleurs…
Recueil de poèmes illustrés par Élie Khoury.
Signature : dimanche 5 novembre à partir de 17h00 sur le stand Noir Blanc Et Caetera 
‘’J’écris le poème pour accueillir le matin. Sombre ou riant, peu importe. Je l’écris et il me conduit de saison en saison, celle des feuilles mortes d’abord pour me mettre à l’épreuve. Puis les brumes durcissent encore, elles deviennent branches de givre, pages froides et blanches, glaces. Et puis j’attends. J’attends tous les ans que le printemps revienne, que les pousses et les corolles frémissent, que l’herbe s’enchante sous mes pas. Alors seulement je m’en vais au bord des plages, je m’assieds sur le rivage et j’écoute les écumes chanter de loin, de leurs voix familières, la chair nue et le bleu dans les yeux.
Ainsi est né le recueil des quatre saisons. Comme une longue route qui commence dans l’angoisse et conduit à la mer. Mais même avec elle, même en elle, le cœur languit. Il cherche plus de soleil, une autre vérité, plus d’amour. Je me suis alors inventé, pour l’apaiser, une cinquième saison qui n’a pas de nom, qui est comme une histoire sans terme et sans pensée’’. G.B.


Biographie
Gérard Bejjani est Professeur-Chercheur de littérature et de cinéma à L’Université Saint-Joseph, Directeur de L’Université Pour Tous et titulaire de la Chaire Senghor de la francophonie de Beyrouth. Critique, romancier et poète, il publie plusieurs articles dans des revues scientifiques, deux ouvrages de didactique, puis ‘La Parenthèse’ (2012), ‘Danie’l (2013), ‘Écumes’ (2014), ‘Brumes, Glaces, Pousses’ (2015) et une anthologie, ‘La Bibliothèque’ en 2018.

 

‘Récif du hasard’ et ‘Zahr el Rassif’ de Maya Elias Nassar : un cœur qui bat en deux langues…
Coffret contenant deux recueils de poésie.
Signature : samedi 10 novembre 2018 à partir de 17h00  sur le stand Noir Blanc Et Caetera 
‘’C’est étrange de ne pas savoir comment exprimer une douleur soudaine, comme celle que provoque une piqûre de guêpe. La douleur est stupéfiée quand j’hésite entre hurler aïe en français ou akh en arabe, alors je choisis d’avoir mal en silence, laissant crier ma plume à sa guise...Des faux jumeaux rassemblant chacun 50 poèmes originaux et non traduits, car mon cœur bat en deux langues, fifty-fifty...
Deux recueils parce que la poésie embellit le monde, et ceux qu’elle unit, nul ne les sépare. 
Pourquoi Récif du hasard ? Par hasard.
Je voulais pour les titres des recueils des mots français d’origine arabe. Je suis tombée sous le charme de « récif » qui vient de « rassif » (trottoir en arabe), et « hasard » qui vient du mot « azzahr » (fleurs ou dé en arabe), deux mots que j’ai décidé de marier dans les deux langues, le temps d’un soupir littéraire...
Papa, j’ai dans mes tympans ta belle voix qui chante « Inta omri » (tu es ma vie), et le bruit de fête de tes clés ouvrant la porte de notre maison m’appelant « où es-tu omri ? » ...Maman, j’ai dans mes pupilles ta douce main blanche qui s’envole comme une colombe vers la radiocassette appuyer sur le bouton play... Hier encore..., c’est encore la fête...’’ M.N


Biographie
Née à Beyrouth en 1975, Maya Nassar a fait des études scéniques, audiovisuelles et cinématographiques. Mère de trois fils, elle dirige Plume’, son agence de copywriting trilingue. Après son roman ‘Femme Natale publié en 2015, Récif du hasard, faux jumeau d’un recueil de poésie en langue arabe intitulé ‘Zahr el Rassif’ est sa deuxième publication.

 

 

‘Sur le fil de soi ‘de Emmanuelle Boichot : un lent effeuillage de l’âme…
Recueil de poèmes illustrés par Jocelyne Ghannagé.
Signature : samedi 3 novembre à partir de 17h00  sur le stand Noir Blanc Et Caetera 
‘’Un voyage, ici, nous est offert à travers monts et vallées de la vie d’une femme, simplement. Amours, espoirs, douleurs, révolte. Comme un pêle-mêle d’émotions sans début ni fin. Un regard pétillant par-ci, une colère qui gronde par-là, entre émerveillement et doute. C’est une vie qui se raconte, sur un fil. Écrire, c’est un lent effeuillage de l’âme...un peu, beaucoup... ‘’E.B. 
Ce recueil propose des poèmes glanés comme on respire par une auteure qui est à sa toute première publication et dont le parcours professionnel est loin de la poésie. Pourtant, elle la respire par ses pores. Elle a couché ses textes, des réflexions sur la vie et sur le monde, en rimes et en prose. L’ouvrage est rehaussé par des dessins qui ont inspiré une peintre, Jocelyne Ghannagé, donnant de la matière à certains textes qui fusionnent avec les illustrations. 


Biographie
Juriste de formation, Emmanuelle Boichot a toujours eu une passion, la lecture. Mais une autre s’est greffée il y a une vingtaine d’années : le Liban. Un court séjour dans les dernières années de guerre, et le cœur est resté accroché entre deux rives. Elle a même créé son blog «Toquée du Liban ». Bretonne d’origine, mère de deux filles, aujourd’hui elle vit entre Le Mans et Neuilly-sur-Seine où elle travaille.



 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo