ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

La pianiste française Lise de la Salle ouvre la 5e saison musicale de l’Université Antonine

05/10/2018|Nelly Helou


L’Université Antonine- Baabda (UA) inaugure sa cinquième saison musicale avec la talentueuse pianiste française Lise de la Salle qui donnera le 8 octobre à 20h un concert en la Chapelle Notre Dame des Semences.

Tout juste trente ans, elle est née le 8 mai 1988, Lise de la Salle est une pianiste française qui a déjà largement fait ses preuves et donné la mesure de son talent non seulement au sein de l’hexagone et de l’Europe mais encore plus à l’échelle internationale. Pianiste précoce, elle donne son premier concert à l'âge de 9 ans, à Radio France et remporte à l'âge de 12 ans le premier prix du Concours international d'Ettlingen, en Allemagne. 
Cette jolie blonde aux yeux bleu vert et au sourire qui éclaire son visage poursuit, depuis 2001, avec brio une carrière de soliste donnant des concerts en France et à l'étranger et dans de nombreux festivals. Son parcours international est de même foisonnant. Régulièrement en tournée au Japon, aux États-Unis et en Allemagne, elle est invitée à jouer avec les plus grands orchestres : la Scala de Milan, le philharmonique de Los Angeles, le Métropolitain de Tokyo, etc….

Vivre ma passion pour la musique
A quelques jours de son arrivée au Liban nous l’avons contactée et elle a répondu à nos questions

Est-ce votre première visite au Liban ? 
Oui c’est la première fois que je viens au Liban. Je suis très heureuse de découvrir ce pays !

Qu'est-ce qui vous a motivé à venir au Liban inaugurer la cinquième saison musicale 2018-2019 de l’UA
C’est un grand plaisir et privilège d’avoir cette chance, surtout pour ma première visite ! Cela me donne la possibilité de me présenter au public libanais dans les meilleures conditions !

Pour votre concert du 8 octobre vous avez choisi de jouer plusieurs morceaux de Bach : ‘Le concerto italien’, ‘Prélude et Fugues, op 46’, ‘Sicilienne’ 'Chaconne' ainsi que Liszt et Russel. Pourquoi ce choix ?
Je vais jouer les pièces principales de mon dernier album solo qui est un voyage musical en hommage à Bach à travers quatre siècles de musique ! Un parcours que je dévoilerai plus en parlant au public avant le concert !

Très jeune, vous êtes invitée à donner des concerts en France et à l'étranger et vous êtes régulièrement en tournée de par le monde. Qu’apportent cette popularité et les éloges reçus à votre parcours professionnel ? 
Je me sens chanceuse de pouvoir vivre ma passion pour la musique et la partager avec mon public. J’ai rapidement joué dans de grandes capitales. Très vite sont venues l’Amérique mon pays d’adoption musical, puis l’Asie. J’ai trouvé mon équilibre en jouant sur ces trois continents. Quand s’ajoute à cela la satisfaction et la joie humaine, c’est un sentiment d’accomplissement extraordinaire. Mais les éloges et la popularité n’ont jamais été un objectif. La musique reste toujours au centre.

Vous avez enregistré en 2002 un premier disque consacré à Ravel et Rachmaninov, salué par la critique. Votre second enregistrement est consacré à Bach et Liszt. Avez-vous une préférence pour un compositeur ? 
J’ai maintenant plus d’une dizaine de disques ! J’aime garder mon répertoire très ouvert, je considère que cela est une chance immense de pouvoir passer de Mozart à Rachmaninov en quelques jours puis Liszt la semaine suivante ! Je m’immerge totalement dans l’univers du ou des compositeurs que je joue au moment donné et change d’univers avec joie pour retrouver une autre forme de magie avec un autre compositeur ! 

Vous faites partie des jeunes musiciens les plus prometteurs d’aujourd’hui. Quels sont vos projets et vos ambitions ? 
Les projets se construisent au jour le jour, en fonction de l’évolution artistique, des rencontres et des envies. C’est une vie très intense où l’on peut facilement se laisser happer par beaucoup d’éléments périphériques et perdre de vue l’essentiel ; je n’ai jamais eu d’ambitions prédéfinies, ma seule ligne directionnelle est de constamment cultiver et chérir la musique.

Des artistes d’envergure internationale
Tout comme le concert d’ouverture, la cinquième saison de musique de chambre de l’UA s’annonce particulièrement riche tel que nous le confie le père Toufic Maatouk secrétaire général de l’Université antonine de Baabda et son directeur musical. ‘‘Nous avons choisi de mettre l’accent sur les quatuors à cordes’’ dit-il ‘‘avec un choix de jeunes musiciens performants et d’envergure internationale. C’est une fierté de les faire connaître aux mélomanes et aux libanais. Nos concerts sont ouverts au public’’.

Le programme de la saison se décline comme suit : 
Le 15 novembre, la soprano coréenne Sunhae Im, qui a déjà à son palmarès de brillantes interprétations des plus grands noms de la musique sera accompagnée de Mariam Adam à la clarinette qui joue depuis 15 ans sur les plus grandes scènes et d’Eric le Sage au piano connu des libanais.
Le 28 janvier 2019, place au Quatuor Strada formé de quatre solistes de grande renommée : Pierre Fouchenneret, violon, Sarah Nemtanu, violon, Francois Salque, violoncelle et Lise Berthaud, alto. Ce groupe se produit sur les plus grandes scènes françaises et internationales.
Matteo Evangelisti, première flute à l’opéra de Rome, Daniela Cammarano, violon, Fausto Di Benedetto, piano se produiront le 11 mars.
Le 16 avril on écoutera Julien Steckel violoncelle et Paul Rivinius, piano
Le Quartet Van Kuijk groupe quatre jeunes français « qui font sourire la musique. Ils ont du style, de l’énergie et le sens du risque » écrit the Guardian. Nicolas Van Kuijk, violon, Sylvain Favre-Bulle, violon, Emmanuel François, viola et François Robin, violoncelle, se produiront le 20 juin 2019. A ne pas manquer.

Un fait se confirme. La saison de musique de Chambre de l’Université Antonine lancée en 2014 sous la direction du père Toufic Maatouk, n’a cessé de grandir et de s’affirmer sur la scène culturelle libanaise. ‘‘En peu de temps’’ souligne son directeur ‘‘elle a réussi à fidéliser son public à travers une programmation riche et variée, présentée par des artistes consacrés sur le plan international et qui emmènent l’auditoire au cœur des œuvres majeures du répertoire classique. Cette initiative culturelle s’inscrit dans le cadre de la politique menée par l’UA en vue de promouvoir les arts à l’échelle nationale et soutenir le patrimoine culturel libanais’’.


 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo