ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Rencontre avec Leila Shahid

28/03/2019

La Société des Amis de l’Institut du Monde Arabe à Paris œuvre depuis plusieurs années à soutenir l’IMA, à mieux faire connaître ses activités et à créer des passerelles entre les citoyens du monde arabe, de la Méditerranée, de France et d’Europe. Leila Shahid qui préside depuis deux ans cette association nous en parle.

Leila, on vous revoit à Beyrouth souvent ces dernières années et souvent dans les galeries et les musées plus que dans vos activités politiques habituelles. 
Effectivement j’ai pris ma retraite il y a un peu plus de trois ans et j’ai décidé que Beyrouth, ma ville natale, était le lieu où, mon mari et moi étions le plus épanouis. Une des raisons majeures de ce choix est le dynamisme culturel et artistique de cette ville-monde comme j’aime l’appeler. Il y a trois ans après l’arrivée de Jack Lang à la présidence de l’IMA, il m’a demandé de soutenir cette association dont, personnellement, je ne connaissais même pas l’existence. Par contre, je fréquentais l’IMA assidûment depuis sa fondation il y a plus de 30 ans avant même l’inauguration du beau bâtiment de Jean Nouvel en 1987. J’ai essayé, avec mes collègues ambassadeurs arabes membres du conseil d’administration, de soutenir et de défendre ce que je considérais comme un pilier des relations franco-arabes culturelles, mais aussi diplomatique pendant les 13 ans de mes fonctions d’ambassadrice à Paris.

Quelle est votre tâche exactement et qui vous aide à l’accomplir ?
Bonne question ! Tous les musées du monde ou presque ont des associations ou sociétés des Amis, comme les Amis du Louvre, du Centre Pompidou ou du Quai Branly etc. Sauf que l’IMA n’est pas seulement un petit musée. Il est surtout un espace unique dans son genre en Europe pour faire connaître la civilisation, la langue, l’histoire, l’archéologie, la culture, les arts du monde arabe contemporain. Il y a dans d‘autres capitales européennes des Instituts Islamiques, mais à part la Casa Arabe à Madrid, il n y a pas un lieu aussi riche que l’IMA en activités culturelles tout au long de l’année, et fréquenté aussi bien par les citoyens français et européens, mais aussi par les citoyens arabes des deux rives et les jeunes générations françaises de culture arabe ou berbère .
Lorsque le Président Lang m’a demandé de me joindre aux Amis, l’image du monde arabe souffrait d’un discrédit et d’une distorsion totale à cause de la montée de l’islamisme radical et du terrorisme. J’ai pensé qu’il était de mon devoir d’accepter, étant donné mon adhésion à ce projet depuis sa fondation et ma conviction qu’il doit continuer à jouer son rôle de trait d’union culturel et intellectuel entre nos sociétés. Depuis je n’ai pas regretté une seconde, parce que la culture et les arts sont, pour moi aujourd’hui, les expressions de notre vitalité et de notre richesse, notre capacité de création et de renouvellement qui permettront aux jeunes générations arabes de dépasser la crise profonde et l’impasse politique dans laquelle nous sommes aujourd’hui.

Quelles sont exactement vos activités vous, les membres de la Société des Amis de l’IMA ?
Nous sommes supposés, comme toutes les sociétés d’Amis, soutenir financièrement l’institution, mais nous ne le faisons pas assez je dois reconnaître ! Nos adhérents ne sont pas des millionnaires mais des citoyens, enseignants, artistes et universitaires qui ont, en partage, l’amour du monde arabe, qui a un statut particulier en France, et aussi le désir d’accompagner l’évolution de ses sociétés contemporaines .
Nous organisons régulièrement, à côté des visites privées des expositions artistiques ou des conférences sur les différents aspects de la culture arabe en France, des voyages de découverte des pays de cet espace arabe présent dans ce que l’IMA appelle les expositions - évènements, comme les magnifiques expos sur ‘Le Canal de Suez’ en 2018, ‘Les Chrétiens d’Orient’ en 2017 ou ‘Trésors de l'Islam’ en 2016. Cette année l’expo événement a pour thème le Football et le monde Arabe. Elle sera inaugurée le 8 avril par le Président Lang qui remettra avec moi le Prix de la création au lauréat le 10 avril. 
J’invite les lecteurs et les lectrices de l’Agenda culturel qui seront à Paris entre le 9 avril et le 21 juillet à s y rendre.

Avez-vous développé des activités particulières depuis que vous êtes présidente ?
Oui, avec l’aide de notre très dynamique déléguée générale, Amandine Gaspard, les membres du conseil d’administration et notre excellent jury du Prix des Amis de l’IMA pour la jeune création contemporaine arabe présidé par Pierre Leroy, administrateur du groupe Lagardère et fondateur du prix de la littérature arabe à l’IMA, nous avons choisi de développer l’aspect création artistique et arts visuels en particulier. Nous avons rajouté au Prix et à la bourse qui étaient attribués annuellement depuis quatre ans à un jeune artiste contemporain du monde arabe, une résidence d’artiste à la Cité internationale des arts à Paris pour une durée de 3 mois. Cette résidence est le fruit d’un accord de partenariat avec la Cité et j’en suis particulièrement fière parce que cette Cité, avec qui j’ai travaillé pendant mes années à Paris comme ambassadrice et mon amitié et mon estime pour Madame Felix Bruneau fondatrice avec son mari de ce lieu unique au monde, m’a permis de comprendre la contribution exceptionnelle de ce lieu à l’épanouissement et la diffusion des artistes du monde entier et notamment du monde arabe depuis sa fondation en 1965. Ce partenariat commencera cette année même, et permettra au lauréat marocain du Prix, Yassine Alaoui dit Yoriyas qui est photographe mais aussi danseur et performeur, de profiter de cette résidence. Par ailleurs, en 2019 et exceptionnellement, le jury a accordé un Prix Spécial du Jury à l’artiste algérien Mounir Gouri, lui aussi photographe, vidéaste et performeur. Les œuvres des deux lauréats seront exposées à l’IMA pendant la durée de l’expo Foot et Monde Arabe. Nous organisons nous Amis, le 16 Avril, avec Pascal Boniface, directeur de l’IRIS (L'Institut de relations Internationales et Stratégiques) et grand théoricien du foot en présence des artistes lauréats, une table ronde sur le foot comme forme de culture urbaine qui permet à toute une jeune génération du monde arabe de s’exprimer librement dans la rue et de créer à travers le jeu mais aussi les danses, les vêtements et la musique, un nouveau récit et un nouvel imaginaire qu’on découvrira dans cette exposition.

Vous avez parlé d’un développement majeur à l’IMA avec la donation de la Collection Claude et France Lemand vous voulez bien partager cela avec nos lecteurs ?
Certainement ! Surtout que Claude Lemand collectionneur et galeriste à Paris pendant 40 ans, spécialisé dans le monde arabe, est franco - Libanais et qu’il a décidé avec son épouse France de faire une donation de leur collection qui comprend plus de 1.200 œuvres d’artistes du monde arabe à l’IMA. Cet accord est déjà mis en œuvre et le 26 Mars le directeur du Musée de l’IMA Eric Delpont en présence de Claude et France Lemand inaugureront une expo inédite sur le dessin dans le monde arabe, issue du Musée et de ses collections datant du Xle siècle à nos jours et des dessins d’artistes arabes modernes et contemporains du Fond Claude et France Lemand.
Cette expo durera jusqu’au 15 Septembre 2019 et, comme pour le reste des activités de l’IMA au printemps et en été, j’invite les lectrices et lecteurs de l’Agenda culturel de passage à Paris, à découvrir ces œuvres montrées pour la première fois pour beaucoup d’entre elles.

Ainsi, vous voyez que le Président Lang a choisi de développer dans les années à venir les arts visuels à l’IMA et grâce à la donation généreuse de Claude et France Lemand et la collaboration de Claude Mollard, expert en ingénierie culturelle et écrivain, conseiller spécial du Président Lang, Paris aura à l’avenir un Musée d’art moderne arabe qui sera le premier dans son genre.


...

Pour adhérer à la Société des Amis de l’IMA, recevoir le bulletin annonçant toutes nos activités, visites privées, projets de voyages, consultez notre site www.imarabe.org 
Ou écrivez à 
Amandine Gaspard
Déléguée Générale Société des Amis de l’IMA 
[email protected] 
Tel +33 1 40513893 

(Photo : ©Veronique Vercheval)
 

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo