Lancement de l'ouvrage 'Beyrouth à cœur ouvert'

Signature

BEYROUTHEXPLOSION DU PORTLIBANLIVRE
02/12/2020

En dépit des circonstances difficiles que traverse le Liban, les Éditions artliban calima et Victor Lebrun vous invitent à découvrir leur ouvrage collectif « Beyrouth à cœur ouvert » sur la tragédie du 4 août 2020. 3 questions à Nidal Haddad, fondatrice des éditions artliban calima.

Présentez-nous l’ouvrage “Beyrouth à cœur ouvert"

Soixante-cinq écrivains et artistes racontent la tragédie du 4 août 2020, leur Beyrouth meurtrie pour la millième fois.

« Beyrouth à cœur ouvert » n’a ni l’ambition ni la prétention d’être une réflexion raisonnée, encore moins de répondre à des considérations politiques, car l’heure et la primauté sont à l’émotion. 

Donner la parole à ceux qui font Beyrouth, qui sont son essence, ceux qui y vivent, qui la vivent et la rendent vivante est la motivation première de ce livre.

 

Comment avez-vous sélectionné les contributeurs ?

Chaque libanais a sa propre histoire à l’instant de la déflagration. 

J’ai demandé des lignes vivantes à des amis résidents dans les quartiers les plus touchés, des parents, des blessés, des personnes qui ont tout perdu, des professeurs, des médecins présents dans les urgences, les rues, sur les trottoirs de Beyrouth dès la première seconde de l’explosion... des écrivains, des illustrateurs engagés, des artistes, des hommes de foi toujours à l’écoute des familles sinistrées, des bénévoles.... 

J’ai demandé des lignes vivantes à des miraculés et le livre est né de leurs paroles, leurs couleurs vraies et tremblantes pour la reconstruction humaine de Beyrouth, pour la mémoire du Liban. 

Drames, blessures, catastrophes, souffrances mais aussi miracles se bousculent sur les pages dégageant une même odeur : l’émotion.

Lorsque certains détruisent, d’autres construisent, et ce sont ceux-là que l’histoire célèbre. 

Sans eux, sans leur courage et leur liberté, ce livre n’aurait pas pu voir le jour. 

Un merci infini aux contributeurs.  

 

Comment avez-vous vécu vous-même le 4 aout ?

« On est gonflé de larmes qui ne sortent pas .... » Ramy Zein 

Le soir du 4 août, j’ai fait le tour des urgences avec des blessés de ma famille...

Le 5 août, le tour de ma ville au visage défiguré... 

Mes larmes ont coulé bien des semaines après l’explosion, le jour où j’ai commencé la collecte des textes et des images pour l’ouvrage collectif... j’ai revécu le drame dans chaque phrase, chaque trait, coups de pinceaux et vers ... et depuis je n’arrive plus à les retenir...

 

Ce livre, dont les bénéfices seront entièrement reversés à la Croix-Rouge libanaise, est un devoir national pour les éditions artliban calima et Victor Le Brun. 

 


Signature de « Beyrouth à cœur ouvert »
Le mardi 8 décembre de 15h à 19h 
à l’Ordre des Médecins - Tohwita
 

Article side1 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)