Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

La science guérira-t-elle nos maux ?

Livre

LIVRE
25/11/2021|Jorge Ballif

Ce mardi 23 novembre s’est tenue sur le campus des sciences humaines de l’USJ une conférence à l’occasion de la sortie d’un livre publié en arabe et en anglais par la Arab Thought Foundation et écrits par le Dr Mouin Hamze et le Dr Omar El Bizri, deux experts du développement scientifique et de l’innovation. Cet ouvrage, intitulé en arabe “the Arabs Challenges towards Knowledge and Innovation” et en anglais “Empowering Knowledge and Innovation: Challenges for the Arab Countries”, souhaite répondre à une problématique majeure : comment répondre aux enjeux présents et futurs que rencontrent les pays du monde arabe grâce à l’innovation et à la recherche scientifique ?

Plusieurs personnalités importantes ce sont rassemblé à l’USJ pour la présentation de ce double volume anglais/arabe, publié à l’occasion du 20ème anniverssaire de la Arab Thought Foundation. Les deux auteurs bien sûr, le Dr Mouin Hamze, expert et conseiller pour la recherche scientifique, le développement et l'innovation, et le Dr Omar El Bizri, consultant spécialisé dans les politiques scientifiques, de technologie et d'innovation (STI). Mais aussi entre autres Mrs. Costanza Farina, le directeur du Bureau régional de l'UNESCO pour l'éducation dans les États arabes, le Prof. Salim Daccache, président de l’association des universités libanaises ou encore le Dr. Abbas El Halabi, ministre libanais de l’éducation et de l’éducation supérieure. Le but affiché est clair : démontrer l’évidence du rôle de la science dans le développement économique et humain, faire un bilan de l’activité scientifique des pays arabes et proposer différentes pistes pour booster cette activité et en faire le fer de lance du renouveau économique arabe. Ces ouvrages ambitieux traite d’une centaine de sujets à travers plus de 400 pages et une dizaine de chapitres. Il apporte selon ses auteurs une très grosse quantité d’informations et de data sur des thèmes scientifiques très peu abordés dans les publications scientifiques arabophones. Le livre comprend 4 sections traitant des sujets suivants : Le statut et les futures priorités du développement socio-économique des pays du monde arabe (I), l’état de la recherche scientifique et du développement technologique dans les différents pays arabes (II), la formation universitaire et le champ du savoir émergeant au sein de la langue et de la culture arabe (III), l’avenir du système STI (Science, Technologie, Innovation) dans le monde arabe. Il comprend également une conclusion sur les défis cognitifs de la transition vers l'innovation, ainsi qu'une annexe sur les activités de recherche et de développement les plus importantes dans les 22 pays arabes.

Deux idées apparaissent fondamentales dans le raisonnement développé par ses auteurs : premièrement, le développement durable et la sécurité nationale d’un État en termes d’économie et d’innovation doivent passer par un investissement conséquent dans la formation à l’école et à l’université : « il faut faire de nos populations des producteurs et non pas des consommateurs ». Deuxièmement, il faut changer la nature de nos économies en évoluant d’une économie de rente vers une économie productive « les pays hégémoniques sont ceux qui produisent le plus et qui sont les plus avancées technologiquement ». Le livre soulève des questions fondamentales et propose des solutions à une époque où les pouvoirs publics peinent à en trouver. Sans être réellement novatrice, cette approche a le mérite d’avoir fait ses preuves au cours du siècle précédent dans les pays occidentaux et en Asie. Un gros point fort de l’ouvrage est qu’il tient compte des contextes locaux et des besoins nationaux des pays concernés, évitant l’écueil d’importer directement des modèles inapplicables aux spécificités du contexte arabe. Pourtant, on ne peut s’empêcher d’émettre quelques doutes sur la « durabilité » du modèle de développement proposé par les deux auteurs. Comment parler aujourd’hui de « développement durable » sans parler d’écologie ? Comment être sûr que les richesses engrangées par un tel développement seront équitablement réparties quand on connaît l’état des institutions des pays concernés ? Pour voir si le livre répond à ces questions et pour vous faire un avis critique sur la question, on vous invite à aller vous y intéresser d’un peu plus près. 

Articles Similaires

Article side1 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)