Home Top (1440 x 150px)

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

Confessions en temps de Corona : Patricia Hakim

Confessions

20/03/2020

Dans ces moments inédits de confinement mondial, l’Agenda Culturel va à la rencontre d’artistes et d’acteurs culturels de la scène libanaise pour écouter leur ressenti en ces temps de Corona.

Patricia Hakim, Productrice-Réalisatrice et auteure

 

Pensez-vous que cette situation va amener à un changement ? et si oui, comment ?

Si cette situation n’amène pas un changement, ce serait triste, voire même dramatique, pour ne pas dire catastrophique. Ce virus devrait nous atteindre dans le fond de notre conception de la vie, de nos priorités et surtout de nos valeurs. Nous avons tout pris pour acquis et trop malmené la planète qui nous est prêtée pendant notre passage, ne pensant qu’à nous-mêmes, à notre propre confort, privilégiant le paraitre à l’être, que nous avons oublié que la société de consumérisme qui est devenu nôtre n’est que factice et que nous n’avons besoin de rien. Nous avons tout, et le tout réside dans le cadeau qu’est la vie, que nous nous devons de préserver dans la beauté de la nature, la chaleur des relations humaines, la richesse de notre planète et l’équilibre de notre écosystème. Le reste n’est que fioriture.

 

De quoi est fait votre quotidien en temps de confinement ?

J’ai tellement vécu en isolation que je m’adapte facilement à toutes les situations de confinement et je les gère sans problèmes. Bien au contraire, pour moi, c’est une période salvatrice, qui m’éloigne de toutes les énergies négatives et les contraintes inutiles mais lourdes du quotidien. Je me la coule douce. Je range les placards au centimètre près et je jubile puisque j’ai un petit, mais minime, trouble obsessif compulsif. Donc entre placards, alignement de coussins et de coutellerie sur fonds musical, la moitié de la journée est entamée. Le reste du temps est consacré à bouquiner, suivre la courbe exponentielle du Corona, prendre des nouvelles des personnes que j’aime, m’occuper des miens, faire un peu de peinture, et la journée est terminée.

 

Des petits bonheurs simples d’une vie active, qu’est-ce qui vous manque le plus ?

Je dirai des bonheurs simples d’une vie affective, ce qui me manque c’est pouvoir serrer tout contre mon cœur les gens que j’aime et ressentir leurs ondes et leur chaleur.

 

Qu’est-ce qui ne vous manque pas ?

La corvée de faire le supermarché et les courses. 

 

Pour tromper l’ennui que suggérez-vous à nos lecteurs comme :

LIVRE : « La belle du seigneur » - Albert Cohen. Un incontournable et un assez gros pavé, donc idéal car notre confinement risque d’être long. 

 

SERIE : « Friends » - La détente et le rire sont toujours à conseiller surtout par les temps qui courent. 

 

ŒUVRE MUSICALE : « Patricia Janeckova - Once upon a time in the West » en boucle pour un état parfait de zénitude, puis des chansons latinos rythmées, pour la joie de vivre et le plaisir de la danse.

 

APP A TELECHARGER SUR SON TELEPHONE : Sudoku

 

AUTRE CHOSE? Peinture, tubes d’acrylique, palette, spatules, pinceaux et toiles.

 

Un mot d’encouragement

Voir toujours le côté positif dans chaque chose et chaque situation dans la vie, et profiter de chaque instant, même si c’est en confinement, distanciation ou même isolation. Il suffit de vouloir car tout est dans la tête. Vouloir, croire, lâcher prise et surtout ne rien prendre au sérieux !

            

Vos projets : 

Respirer (la joie de vivre) et terminer l’écriture d’un nouveau roman.

Articles Similaires

Article side1 top (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 down (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)