Home Top (1440 x 150px)

Confessions en temps de Corona : Naila Kettaneh Kunigk

Confessions

CONFESSIONSRENCONTREACTUALITECORONAVIRUS
19/03/2020

Dans ces moments inédits de confinement mondial, l’Agenda Culturel va à la rencontre d’artistes et d’acteurs culturels de la scène libanaise pour écouter leur ressenti en ces temps de Corona.

 

 

Naila Kettaneh Kunigk, en charge des galeries Tanit

 

Pensez-vous que cette situation va amener à un changement ? et si oui, comment ?

Bien sûr, on va repenser nos programmes et passer de plus en plus au numérique. Curieusement nous vendons.

 

De quoi est fait votre quotidien en temps de confinement ?

La galerie étant vaste, nous travaillons en interne sur divers projets futurs.

 

Des petits bonheurs simples d’une vie active, qu’est-ce qui vous manque le plus ?

Les amis et les promenades en ville et en dehors de tout ce qui est culturel : aller boire un verre avec des amis par exemple.

 

Qu’est-ce qui ne vous manque pas ? 

Le bruit de la rue, certains malls et boutiques redondantes

 

Pour tromper l’ennui que suggérez-vous à nos lecteurs comme 

LIVRE : Tout genre de biographies

ŒUVRE MUSICALE : Toutes formes de musique de la classique à la musique de danse

VISITE VIRTUELLE SUR LE NET : pour les infos sur l’art et la politique moins sur les virus et autres

RECETTE DE CUISINE : Magrets de canard à l’orange avec du riz sauvage est la dernière recette que j’ai exécutée

 

Un mot d’encouragement

Tout fini par passer, ici au Liban la santé est primordiale vu les autres ennuis dans lesquels tous les citoyens sont plongés. Ne pas perdre son humour.

 

Vos projets : 

Notre prochaine expo s’intitulera “A glimpse into the past” un clin d’oeil vers le passé 

 

Articles Similaires

Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)