Home Top (1440 x 150px)

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

Confessions en temps de Corona : Nada Abou Farhat

Confessions

RENCONTRE
25/03/2020

Dans ces moments inédits de confinement mondial, l’Agenda Culturel va à la rencontre d’artistes et d’acteurs culturels de la scène libanaise pour écouter leur ressenti en ces temps de Corona.

Nada Abou Farhat, actrice

 

Pensez-vous que cette situation va amener à un changement ? et si oui, comment ?

Je suis un peu pessimiste au niveau de la prise de conscience du peuple libanais et de tous les peuples en général car nous sommes arrivés à un stade où les gens sont fatigués et ce qui leur importe le plus est de survivre et donc de s’approvisionner en nourriture. Et c’est bien pour cela que le peuple libanais fait abstraction de la situation économique du pays, des guerres, des différentes crises puisque tout ce qu’il veut c’est survivre et nourrir ses enfants et cela ne va pas changer. Il faut que les gens qui ont conscience de la situation, les organisations, les journalistes travaillent deux voire trois fois plus pour sensibiliser le reste de la population. Et espérons, dans 100 ans, qu’on arrive à une conscience plus importante pour un meilleur peuple et un meilleur pays. Je vous ai prévenu je suis un peu pessimiste. 

 

De quoi est fait votre quotidien en temps de confinement ?

En ce moment, je me concentre sur trois choses. Premièrement, mon fils que j’essaye de distraire : je lui organise plusieurs activités dans la journée, j’essaye d’être créative et de faire travailler mon imagination car on ne peut pas sortir. Avec mon mari, on lui apprend de nouvelles choses et surtout on passe beaucoup de temps avec lui. Je suis contente car pour l’instant il ne me demande pas trop d’aller jouer dehors. Deuxième chose, je fais du sport tous les jours car c’est très important et bon pour la santé. D’autant plus que je mange beaucoup et donc je voudrais être en forme pour être d’attaque pour mes prochains projets que ce soit sur scène ou à la télévision. Et troisième chose, je consacre du temps à tout ce que je n’ai pas le temps de faire habituellement : je regarde des documentaires, des séries, je lis des livres de théâtre. La journée passe sans que je m’en rende compte. Le soir, je bois un verre avec mon mari, de l’arak surtout. En temps normal, on ne trouve pas le temps de se retrouver. 

 

Des petits bonheurs simples d’une vie active, qu’est-ce qui vous manque le plus ?

Une tasse de café avec ma mère, sur le balcon. Mes parents, mes frères et sœurs en général, nos réunions familiales du samedi me manquent. Mes amis aussi, c’est quelque chose qui m’affecte car selon moi les relations sociales sont très importantes. Il nous arrive avec mes amis de se retrouver en bas de chez quelqu’un et de se tenir à 2 mètres les uns des autres, juste pour passer 5 petites minutes ensemble. Ça me manque aussi de faire un petit tour en voiture, me promener avec mon fils au soleil, des petites choses simples. 

 

Qu’est-ce qui ne vous manque pas ? 

Ce qui ne manque pas c’est de sortir uniquement pour aller travailler et donc ne pas prendre le temps de regarder des films, de bouquiner, … Mon mari et moi sommes très casaniers en général. Les responsabilités non plus ne me manquent pas, j’avais besoin de pouvoir me réveiller et ne faire que ce qui me plait. Les embouteillages, la façon de conduire des gens, le stress que cela me procure, la pollution, tout cela ne me manque pas du tout. 

 

Pour tromper l’ennui que suggérez-vous à nos lecteurs comme : 

LIVRE : personne ne va lire mes livres sur le théâtre mais sinon Animal de Wajdi Mouawad qui a récemment été traduit en anglais 

SERIE : Locked up vis a vis, une série espagnole sur Netflix. Mais si elle est violente, elle parle des droits de l’homme et de l’injustice 

VISITE VIRTUELLE SUR LE NET : des sites Internet qui sensibilise sur le virus Corona 

ŒUVRE MUSICALE : mettre 96.2 Radio Liban de 10h à 12h ou de 16h à 20h pour écouter des musiques un peu underground et pas commerciales 

RECETTE DE CUISINE : il faudra parler à mon mari, tout ce que j’ai fait pour l’instant c’est un gâteau au chocolat 

 

Un mot d’encouragement

On entend beaucoup que vous êtes inquiets et que c’est difficile de rester à la maison. Organisez votre journée, le temps passera plus vite. Je suis sure qu’il y a pleins de choses que vous aimeriez faire, il ne faut pas se dire qu’on s’ennuie parce que c’est déprimant ! Donc soyez créatifs, pensez à ce qu’on faisait avant d’avoir des téléphones et Internet, comment on faisait dans les années 80 et 90 pour se divertir. Jouez aux échecs et au Scrabble, mais surtout restez à la maison. Si tout le monde y met du sien, la crise va passer et la Chine en est un bon exemple.

 

Photo ©Maroon Asmar

Articles Similaires

Article side1 top (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 down (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)