Home Top (1440 x 150px)

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

Confessions en temps de Corona : Hala Schoukair

Confessions

RENCONTRE
29/03/2020

Dans ces moments inédits de confinement mondial, l’Agenda Culturel va à la rencontre d’artistes et d’acteurs culturels de la scène libanaise pour écouter leur ressenti en ces temps de Corona.

Hala Schoukair, artiste peintre

 

Pensez-vous que cette situation va amener à un changement ? et si oui, comment ?

Ça va être une date marquante dans l’histoire. J’espère que le tournant sera vers plus d'activisme global, une prise de conscience positive envers la planète… l'humanité est souvent décevante, mais peut être l’humain, cette fois-ci, réussira.

 

De quoi est fait votre quotidien en temps de confinement ?

Il ressemble beaucoup à ma vie d'artiste. Je suis souvent seule avec mon travail…mais en ce moment je m'inquiète pour mes filles qui sont loin. L’une est à New York et l'autre à Los Angeles…  Donc j’essaye de contempler la nature pour dissiper l’angoisse…L’humour m’aide aussi. Merci pour toutes les blagues. 

 

Des petits bonheurs simples d’une vie active, qu’est-ce qui vous manque le plus ? 

Les rencontres, le sourire d’un visage familier.

 

Qu’est-ce qui ne vous manque pas ? 

Le bruit des voitures, cette monstruosité qui doit absolument disparaître pour une nouvelle forme de transport.

 

Pour tromper l’ennui que suggérez-vous à nos lecteurs ?

J'essaye de lire en arabe des romans contemporain par des auteurs locaux …  J'achète en vrac juste pour découvrir. Mes derniers c'était de Renée Hayek (El Saketat), Sahar Khalife (Rewayaty lrwayaty ), Hoda Barakat (Bareed el layl) par hasard ce sont uniquement des femmes ! J’ai tout lu de Rabi’ Jaber, dommage qu'il n’a rien de récent.

 

J'ai vu le dernier Scorsese ‘The Irishman’ (la scène en prison de Pesci vieux avec DeNiro vaut les trois heures)

J’écoute en podcast France Culture qui me fait découvrir pas mal de choses. Récemment un programme sur le déclin de Venise qui m’a fait renouer avec la musique vénitienne. Entre autres ‘Nisi Dominus de Vivaldi’ (magique)

 

Un mot d’encouragement : 

“dawam el hal mina el mohal”/ la permanence est impossible

 

Vos projets : 

La réalisation de la Fondation Saloua Raouda Choucair, un endroit contemplatif pour le travail de ma mère dans la montagne libanaise.

 

Articles Similaires

Article side1 top (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 down (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)