Home Top (1440 x 150px)

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

Confessions en temps de Corona : Carol Mezher

Confessions

RENCONTRE
27/03/2020

Dans ces moments inédits de confinement mondial, l’Agenda Culturel va à la rencontre d’artistes et d’acteurs culturels de la scène libanaise pour écouter leur ressenti en ces temps de Corona.

Carol Mezher, directrice de Bande à Part Productions et de la résidence d’écriture FFFMED

Auteur et développeur de projets au sein de l’équipe créative chez Balich Worldwide Shows Corporation - Milan

 

 

Pensez-vous que cette situation va amener à un changement ? et si oui, comment ?

On parle beaucoup en ce moment de retour vers soi, de connexion avec les proches, de valorisation du temps, de la nature qui reprend son espace etc. C’est une grande prise de conscience collective de nos modes de vie sursaturés, de tout ce que nous prenions pour acquis et de notre responsabilité en tant qu’êtres humains. Malgré toutes les tentatives des écologistes de nous prévenir sur l’impact que nous avons sur la planète, il a fallu qu’un virus invisible et mesquin nous frappe à tous pour réaliser combien chacune de nos actions peut faire une différence, en épargnant aux autres et s’épargnant la maladie et par conséquent, laisser un peu la planète reprendre son souffle.

 

En même temps, ce qui se passe relève un peu de la science-fiction et m‘attriste, particulièrement pour l’Italie où je travaille beaucoup. En temps réel, le monde de l’évènementiel, de la culture et de l’art est le premier secteur à recevoir les coupures budgétaires en cas de crise, mais là c’est du jamais vu et sans véritablement une visibilité garantie à l’avenir. 

 

Certainement nos modèles de travail sont à redéfinir et c’est dans ces périodes-là précisément que les meilleures idées naissent. Même si on ne sait pas trop dans quoi cette occasion de renouveau basculera, ni si on doit se réjouir de ce que l’on vit ou le déplorer, le b.a.-ba du travail dans le milieu créatif est de se tenir prêt à trouver des solutions et je vois que beaucoup de personnes autour de moi s’y attellent pour rebondir différemment. On ne reviendra très probablement pas à nos vies d’avant et c’est peut-être mieux ainsi, mais derrière cette grande secousse sanitaire, économique et financière qui touche le monde entier, un nouveau modèle social va émerger malgré les grandes inégalités qui refont surface et j’espère que le Liban va saisir l’importance de cette occasion pour changer radicalement d’approche, dirigeants et citoyens confondus. 

 

De quoi est fait votre quotidien en temps de confinement ?

Mon travail n’a pas vraiment arrêté même s’il est bien plus au ralenti. Ça me laisse le temps de lire, faire du sport, reprendre des projets mis en pause, profiter des nombreux liens et podcasts en ligne, faire des rangements et dédier plus de temps à moi-même et à mon entourage.

 

Des petits bonheurs simples d’une vie active, qu’est-ce qui vous manque le plus ?

La possibilité d’aller au cinéma, au théâtre ou assister à un concert. 

 

Qu’est-ce qui ne vous manque pas ? 

La course contre le temps, les sollicitations constantes et les embouteillages. 

 

Pour tromper l’ennui que suggérez-vous à nos lecteurs comme :

LIVRES : Les Petites Vertus de Natalia Ginzburg, onze textes entre autobiographie et essai de l’une des plus grandes icônes de la littérature italienne du XXème siècle. Puisant ses histoires dans la mémoire du siècle dernier, elle raconte le souvenir de son confinement dans un petit village du Sud de l’Italie, dresse le portrait de l’écrivain Cesare Pavese, réfléchit sur la valeur de l’argent et surtout d’une bicyclette pour un enfant, ou parle de son métier d’écrivain, de quoi pousser à la réflexion dans les temps actuels. 

Je m’apprête aussi à commencer les romans de l’auteur franco-argentine Laura Alcoba.

 

SERIE : ’The Morning Show’’ sur Apple TV

 

ŒUVRES MUSICALES : Les bandes sonores d’Alberto Iglesias et de Toufic Farroukh, les répertoires de Jordi Savall & Montserrat Figueras et celui d’Anouar Brahem, le dernier album de Simon Ghraichy et une récente découverte de Diego el Sigala.

 

VISITE VIRTUELLE SUR LE NET : Visite guidée du musée de l’Hermitage de Saint-Pétersbourg par l’acteur italien Toni Servillo

https://vimeo.com/ondemand/ermitage

 

PODCAST OU YOUTUBE A SUIVRE : 

- Les chroniques de Pascale Seys sur RTBF

https://www.freecodecamp.org/ permet de découvrir 450 cours proposés par les universités Ivy League gratuitement

 

AUTRE CHOSE ?

- La Cinémathèque de Milan a mis en ligne gratuitement son catalogue de plus de 500 films, dont quelques trésors du cinéma muet.

  • www.apar.tv a mis en ligne 700 films rares et gratuits
  • Les programmations proposées par Arte

 

Un mot d’encouragement

Paul Claudel disait : ‘’Ce n’est point le temps qui nous manque, c’est nous qui lui manquons’’. Pour une fois, on peut le contredire. 

 

Vos projets : 

FFFMED, résidence d’écriture de scénario dédiée aux femmes francophones de la Méditerranée et de la diaspora. Prévue du 4 au 11 mai, cette deuxième édition pourrait se tenir en ligne vu la force majeure du moment. (http://www.fffmed.com/)

Articles Similaires

Article side1 top (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 down (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)