Fil Info
10ème édition du « Choix Goncourt de l’Orient » : Le prix est décerné à « S’adapter » de Clara Dupond-Monod
Home Top (1440 x 150px)

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

2ème édition de LOFF, le festival libanais de films de sports en plein air

Cinema

FESTIVALLIBAN
14/01/2022

Il y a ceux qui partent, et ceux qui restent. Et parmi ceux qui restent, il y a des jeunes, des passionnés, des athlètes pour qui la nature Libanaise est un refuge et une escapade. Certains d’entre eux transforment leur expérience en plein air en films qui sont ensuite présentés dans des festivals. 

C’est ainsi que LOFF, le premier festival de film de sports de plein air du Liban a vu le jour en 2021. La deuxième édition se tiendra les 15 et 16 janvier 2022 à KED. 

 

Halim Khoriaty, initiateur du projet, répond aux questions de l’Agenda Culturel. 

Qui êtes-vous et pourquoi avoir créé ce festival ?

Je suis Halim Khoriaty et je suis passionné de sport en plein air. Avec des amis, nous avons eu l’idée de ce festival en aout 2019 après avoir tourné un film avec des amis allemands en février 2019. Ce film s’intitule « Crossing Lebanon ». Pendant 10 jours, on a traversé toutes les montagnes libanaises en ski de randonnée de Sannine jusqu’au sommet de Kornet el Saouda. Chacun de nous avait un sac de 26 kg sur le dos contenant le nécessaire pour cette aventure. On a monté le film et mes amis allemands l’ont présenté dans 6 festivals de films de plein air ou festival de Montagne des Mountain Film festivals. Ils nous ont dit qu’il fallait présenter notre film d’abord au Liban dans un festival similaire. 

 

Ce genre de d’initiative n’existant pas, nous avons dans un premier temps créé avec des amis libanais et athlètes une soirée de projection dans un pub. Puis les choses ont évolué et les films devenant de plus en plus professionnels et de haut calibre nous avons décidé de monter le festival pour montrer la nature libanaise, mais aussi pour mettre en avant les athlètes libanais qui vivent au Liban et y pratiquent leur passion.

 

Il y a énormément de festivals de cinéma qui ont lieu en ce moment au Liban, quel est l’intérêt de ce festival ? 

Avec tous les problèmes auxquels font face les jeunes libanais en ce moment, et qui malheureusement les pousse à partir de ce pays, une des seules choses qui leur reste est le retour à la nature. Cette nature devient une escapade et un refuge. Ce qui nous importe, c’est de mettre au premier plan le jeune libanais dans sa nature, dans son environnement. Pour cela, nous voulons créer un lien entre le monde de l’audio-visuel (tous les producteurs, directeurs) et les athlètes. Nous voulons que le monde de l’audio-visuel utilise le sport en plein air comme un moyen d’expression dans les films. Nous essayons aussi de créer des liens entre LOFF (Lebanese Outdoors Film Festival) et des festivals internationaux, pour prendre des films qu’ils produisent mais aussi pour leur donner des films libanais. Nous voulons que LOFF devienne un festival régional et international, en travaillant avec des athlètes, des directeurs, des film-makers du monde arabe. 

 

Il est aussi important pour nous de créer un support et système de financement pour les films. Nous aimerions pouvoir payer l’année prochaine, une à quatre productions pour pousser les gens à faire plus de films. Nous aimerions finalement pouvoir créer une série de films qui pourra être projetée sur une VOD platform comme Netflix ou autre, qui montrera les meilleurs films du festival. Nous voulons utiliser le LOFF comme une plateforme de communication entre ces jeunes qui pourront partager leur expérience dans leur environnement. 

 

Comment se déroulera le festival ? 

L’année dernière, le programme a été fait en une seule journée tandis que cette année, le festival s’étale sur deux journées, samedi 14 et dimanche 16 janvier. Les activités débuteront samedi par un séminaire et des questions-réponses à 19h avec l’équipe qui a produit l’année dernière le film Swim Traverse. Ils nous parleront de la création de leur film et du prix remporté au Lebanese Outdoors Film Festival et comment ils ont réussi à participer à plusieurs autres festivals internationaux grâce à leur participation au LOFF. Ils expliqueront enfin aux autres, les besoins nécessaires pour un film pareil. Une projection de 9 films se déroulera ensuite de 20h à 21h30. Après la projection, un opening concert de Zef, un artiste et athlète libanais, aura lieu, suivi de Allen Behlok, athlète et DJ qui mixera pour clôturer la soirée. 

 

Le dimanche 16 janvier, le festival commencera à 17h30 avec un workshop de photos qui sera donné par Noir Barakat. Il nous expliquera comment utiliser la caméra selon les situations, les couleurs, les angles, etc. Nous avons ensuite un Yoga Flow avec Serah de 18h à 19h, suivi d’un deuxième séminaire, de 19h à 20h, par Bachar Khattar qui a créé le film « Confessions of a Runner » ayant remporté des prix dans plusieurs festivals internationaux, notamment à Banff Mountain Film Festival où il lui a été proposé d’être jury. Bachar nous parlera de son expérience et de la création de ce film. Nous aurons ensuite un screening de 7 films de 20h à 21h30. Une cérémonie de prix qui débutera à 21h30, récompensera 4 films avec les titres de Best Film et Best Local Film, tous deux choisis par le jury et le People’s Choice qui sera choisi grâce au vote des personnes, et enfin le Guest of Honor qui sera remis à un des films du séminaire.

 

Programme du festival

Articles Similaires

Article side1 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)