ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

SPACE INVASION

Art

Du 22/03/2024 à 18:30 jusqu'au 30/03/2024 à 18:30

Avec Batoul Faour et Rami Chahine, SPACE INVASION se tiendra à la fin du mois de mars dans notre espace. Les installations de Batoul Faour et de Rami Chahine seront exposées pour cet événement.

 

SPACE INVASION est le troisième d'une série de six appels ouverts par Takeover, visant à encourager le travail d'installation dans la scène artistique libanaise. Il vise à inspirer les artistes libanais ou basés au Liban à envahir, contaminer et créer des expériences immersives dans notre espace à Takeover ou à s'engager avec l'espace public.

 

Batoul Faour est une chercheuse, architecte, écrivaine et réalisatrice qui travaille entre Beyrouth (LB) et Toronto (CA). Son travail opère à l'intersection de la politique, des histoires spatiales et des médias - mêlant une approche journalistique et documentaire à l'empirique et à l’architectural.

 

Oranges from Haifa utilise des représentations cartographiques de la frontière entre le Liban et la Palestine près de la vallée de Khiam Marjayoun. L'œuvre juxtapose des cartes des archives de l'armée britannique du début des années 1940 avec des images satellites actuelles de la même région. Ce faisant, elle juxtapose également deux voyages : celui de mon grand-père de Khiam au marché du jeudi à Al Khalsa pour acheter des oranges de Haïfa, et celui de l'armée britannique de la Palestine au Liban pour assurer que l'autorité dirigée par les Alliés soit maintenue dans toute la région. Les mêmes pouvoirs coloniaux qui ont autrefois divisé la région l'ont également représentée comme une seule dans leur stratégie militaire. Les deux cartes se concentrent sur la même région, mettant en évidence l'interruption qui rend ces voyages désormais impossibles. 

 

Rami Chahine est un artiste visuel ludique, ainsi qu'un membre fondateur du collectif de performances de rue Zayraqoun. Sa philosophie de travail embrasse le chaos, le processus, la simplicité et la co-création. Son attention se porte actuellement sur la pédagogie des jeux, en facilitant des ateliers et des situations de jeu propices à l'émergence d'une imagination collective critique. 

 

Dans What remains of my cedar forest, Rami examine la mémoire comme des reconstructions de situations et d'événements. En reconstruisant l'arbre de cèdre qu'il avait planté pendant son enfance et en le plaçant en arrière-plan d'une visite virtuelle de la réserve de cèdres de Barouk, une question lui revient toujours à l'esprit : la mémoire de la forêt survivra-t-elle à la forêt elle-même ? Les identités nationales construites survivront-elles à la nation elle-même ?

 

L’exposition est composée de plusieurs médiums : vidéo, sculpture, paysages sonores et cartes.

thumbnail-0
thumbnail-0

ÉVÉNEMENTS SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo