ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_event

Le Carnaval des Darwiches

Art

Du 02/07/2022 à 00:00 jusqu'au 10/07/2022 à 00:00

Le Carnaval des Darwiches à Saint-Jean-Cap-Ferrat, Côte d'Azur: Raouf Rifaï collabore avec la Galerie d’Art Nadine Fayad. L'événement est réalisé à l'initiative de Mon Liban d'Azur et de la Mairie de Saint-Jean Cap Ferrat.

 

Une nouvelle collection d’oeuvres d’art de Raouf Rifaï sera exposée à Saint-Jean-Cap-Ferrat, Côte d'Azur - Espace Namouna de Nadine Fayad Art Gallery, du 02 au 10 Juillet 2022, dans le cadre de la collaboration continue entre le célèbre artiste et la galerie

 

Nadine Fayad Art Gallery participe à des expositions d’art régionales, cette fois-ci à Saint -Jean-Cap-Ferrat, Côte d'Azur - Espace Namouna, avec des chefs-d’oeuvre exclusifs signés par le fameux artiste Raouf Rifaï et formant un nouveau chapitre « Le carnaval des Darwiches ».

 

Fondamentalement humain, le darwiche, c’est-à-dire le « simple » en arabe, englobe cette ambivalence qui existe chez tout un chacun : le vice et la vertu, la faiblesse et la force, la dimension à la fois tragique et farcesque de la condition humaine, d’après Dina Germanos Besson¹. Les dessins recouvrent ainsi un mélange fantasque d’éléments hétéroclites, allant du tarbouch ottoman au vêtement paysan égyptien, en passant par des accessoires asiatiques, ce qui forme, à l’instar de l’univers rabelaisien, un « monstrueux assemblage ». Figure dédoublée, aussi divisée que l’est tout être encombré par le langage, le darwiche paraît offrir une représentation traditionnelle de l’homme ordinaire, affublé d’un masque tantôt féminin, tantôt masculin, voire des deux à la fois. Mais en réalité, à bien y regarder, le darwiche, tel qu’il surgit dans l’oeuvre de Rifaï, n’est pas qu’une figure double. Là où l’artiste innove, là où il attrape quelque chose de son époque, c’est précisément lorsque, nous prenant de court, il déborde ces dichotomies classiques : lorsqu’il pulvérise toute binarité pour entraîner le darwiche sur les sentiers de la multiplicité, d’une interconnexion de significations emboîtées qui met en suspens toute prétention à assujettir son oeuvre à un sens unique. Une fois transposé dans l’oeuvre de Rifaï, le darwiche s’émancipe de sa signification originaire (le « simple ») pour devenir une icône polysémique, riche de résonances complexes et multiples renvoyant notamment à la mystique soufie.

 

En définitive, l’oeuvre rifaïesque, en un geste hautement critique, met dos à dos tous les dogmes, renverse les injonctions (à jouir – aussi bien des objets de consommation que des interdits confessionnels) issues du maître (capitaliste ou religieux) : ses peintures, en exprimant l’absence d’une vérité ultime ou d’un sens valable pour tous, décomplètent l’Autre et subvertissent ses prétentions à un ordre universel. L’artiste nous enseigne qu’il existe une voie qui permette de suspendre l’aliénation de la pulsion (par le Marché ou le grand Autre de la religion) : par son travail, il est parvenu à contourner ses modes habituels de satisfaction, à en détourner les cycles indéfinis pour en irriguer ses créations plastiques. C’est d’ailleurs en cela que l’oeuvre de Raouf Rifaï n’est pas qu’ironique : elle relève également de la catégorie de l’acte, toujours au sens psychanalytique. Or un acte, en psychanalyse, c’est ce qui ne tient que sur l’énonciation de celui qui en assume la responsabilité : l’acte est cet événement unique, émancipé de toute chaîne de détermination, qui s’arrache à toute norme établie, suspend momentanément la ronde des discours, et fait au final objection au savoir non seulement de l’Autre, mais de tout autre, c’est-à-dire le nôtre aussi bien.

Gallery Image 1
Gallery Image 2
Gallery Image 3
thumbnail-0
thumbnail-0

ÉVÉNEMENTS SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo