ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

L'art de la collection d’art. Rencontre avec Kalim Bechara, un jeune collectionneur passioné

17/04/2024|Léa Samara

Kalim Bechara, diplomé de Sotheby’s est un jeune musicien, marchand d’art et collectionneur libanais. Dans une démarche passionnée, à caractère aussi bien individuel que collectif, il nous explique comment il participe à la diffusion de la culture et de l’esthétique arabe tout en considérant l’art comme un investissement.

Entretien avec le directeur de la galerie Kalim Art Space à Hamra, fondée en 2021, sur l’art de construire une collection.


La façon dont Kalim sélectionne les œuvres d’art qu’il acquiert repose d’une part sur la complémentarité et la simultanéité du pathos et du praxis. Réfléchir de manière rationnelle au-delà des émotions, qui restent évidemment centrales, et regarder l’art comme un investissement et pas seulement une passion. D’autre part, ses études et ses rencontres avec ceux qui deviendront ses mentors dans la collection, qui l'accompagnent toujours, ont nourri ce côté pragmatique et lui ont permis de perfectionner sa méthode de sélection. Selon sa perspective, d’ici une dizaine d’années, l’art arabe va atteindre une place tout autre en termes marchands, mais aussi d’importance artistique en soi. Le processus est déjà enclenché, et Kalim entend surfer comme il le fait depuis le début sur la vague qu’il nomme le "mouvement culturel arabe" dont il place non pas la genèse mais l’explosion notable en 2020, au début de la pandémie. Il observe une double progression dans le marché à la fois matérialiste - business related - et profondément culturelle: "les deux montent ensemble". En effet, les gens sont plus cultivés sur l'art arabe et conscients de son importance, et dans le même temps, la valeur marchande augmente exponentiellement.



La genèse de la galerie

Dans les dernières années, malgré les obstacles et crises libanaises multiples, Kalim a décelé une potentialité pour faire passer sa collection au niveau supérieur, et mettre en exergue son esprit entrepreneurial en créant sa galerie, Kalim Art Space. La galerie se veut le véhicule de la promotion d’artistes arabes - en particulier de jeunes artistes - mais aussi de collectionneurs. En effet, l’opportunité pour les artistes émergents s’accompagne pour Kalim d’un encouragement pour les collectionneurs. Son but est d'atténuer l’appréhension d’acheter, de vendre, et pardessus tout d’éliminer le présupposé que l’art arabe n’est pas un investissement sûr. Kalim leur propose alors une introduction au dynamisme du marché d’une part, les incite à se lancer, faisant donc également office de consultant pour ses clients, qu’il met en relation directe avec les artistes d’autre part. Ainsi, la création d’une communauté est un des objectifs de Kalim.



thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo