ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Entrez dans une nouvelle dimension avec Fulvio Codsi

18/04/2024|Léna Dib

Il suffit d’entrer dans la galerie Maya Artspace, à Downtown pour être immédiatement happé dans l’univers saisissant du peintre libanais Fulvio Codsi. Sa rétrospective, « Régénération » est actuellement exposée, jusqu’au 26 avril prochain. Lors de ma rencontre avec l'artiste, j'ai eu le privilège de bénéficier d'une visite guidée privative et passionnante.

 

« La première fois que je suis entré dans la galerie et que j'ai vu toutes mes toiles agencées, j'ai eu un petit choc » m'a confié Fulvio, en souriant. Et pour cause, une vingtaine de ses toiles y sont présentées, la plus ancienne datant de 1996 et la plus récente réalisée en 2020. Une véritable vie artistique s'offre à nous, il suffit de savourer l'instant et de contempler son travail.

 

Le titre énigmatique de cette rétrospective, « Régénération », n'est pas un hasard et fait écho à la carrière impressionnante du peintre. Il m'a expliqué que ce choix de terme est lié à sa dernière œuvre éponyme de la rétrospective. Cette toile, avec son fond gris nuancé de bleu et un cercle central entouré de formes organiques rappelant des tentacules, incarne l'idée de renouveau. Pour Fulvio, « le cercle organique symbolise la vitalité. Les tentacules engloutissent les carrés qui représentent tout ce qui n'est pas bon ». Ainsi, l'aspiration des éléments négatifs par une force vitale crée quelque chose de nouveau et de positif. C'est alors le début de la « Régénération ».

 


Regeneration, Acrylic on canvas, 200 x 200 cm, 2019

 

Ses toiles nous transportent dans une autre dimension, les pieds sur terre mais l'esprit dans les nuages, comme dit l'adage. Cette dimension onirique est aussi l'une des inspirations de Fulvio à travers son art. « J'ai connu plusieurs phases de création au cours de ma carrière. À mes débuts, dans les années 2000, mes rêves étaient ma principale source d’inspiration » m'a confié l'artiste.

 

« Je ne souhaite pas dépeindre les réalités qui nous entourent, par contre je tente de générer un monde imaginaire, dans lequel je révèle mes états d’âme

vis-à-vis des choses que j’aime où me déplaisent. »

 

Désormais, c'est sa volonté de « créer un monde imaginaire » qui guide ses toiles. Fulvio l'exprime avec justesse : « la réalité est horrible, elle ne m'intéresse pas ». Cette phrase résonnant particulièrement dans le contexte actuel. C'est une raison de plus pour se plonger corps et âme dans cette rétrospective onirique et envoûtante.

 

« Mon idée initiale, je l’imagine toujours en mouvement » précise le peintre. Chose réussie puisque les personnages mais aussi les formes semblent sortir du cadre et s’animer devant nous. Ses médiums et son métier d’animateur 2D peuvent expliquer cette impression. En plus, de l’acrylique, Fulvio a recours à un outil artiste plutôt unique dans le milieu de l’art, l’aérographe, qu’il utilise notamment « pour créer ces effets d’ombre et de volume ». 

 

 

As Above, So Below, Acrylic on canvas,100 x 100 cm (x2) Diptych, 2020


 

Du mouvement dans ces toiles, mais aussi dans son processus de création fluctuant. Il me raconte qu’à ses débuts, il souhaitait que son art « s’éloigne le plus possible de la réalité ». Ces personnages l’illustraient avec notamment une longitude exprimée par l’artiste dans leur représentation. C’est à partir de 2017 qu’il exprime une « volonté de devenir plus réaliste » dans sa peinture. Ce changement, il l’opère à la suite de son expérience à l’ALBA en tant que professeur de dessin anatomique. Désormais, son approche est différente, « parfois, je peins avec un titre et un message déjà en tête, ce qui guide ma création. D'autres fois, c'est l'inverse : je commence sans idée précise et laisse l'inspiration me guider ». Toutefois, pour la plupart de ces toiles, il crée des esquisses finies et détaillées qu’il développe ensuite en grand format, ce qui nécessite beaucoup d'études préliminaires ».

 

Quelle que soit son approche, son travail minutieux et réfléchi se reflète dans chaque œuvre depuis le début de sa carrière. En effet, son travail est longuement réfléchi à l’avance. « Je prépare mes œuvres en réalisant des études préliminaires détaillées et en prenant des mesures précises. Ces esquisses me permettent d'avoir une vision miniature de ma toile finale, ce qui m'aide à déterminer l'emplacement idéal des différents éléments ». Ce travail se ressent dans toutes ces toiles mais peut être particulièrement dans ces diptyques, qu’il crée avec la possibilité de l’inversé pour donner une autre signification à sa peinture.

 

Une autre toile intrigante de sa rétrospective me saisit particulièrement. Le fond de la toile tout en nuances grises donne l'impression d'être dans un nuage et crée une atmosphère mystérieuse. Au centre de cette composition, une sphère attire l'attention, symbolisant peut-être une représentation du monde ou de l'univers. Une multitude de mains sortant de la sphère et faisant des signes représentant des éléments de communication dans différents pays du monde ajoutent une dimension culturelle et universelle à l’œuvre. L’artiste me dévoile que le modèle est tiré de ses mains même expliquant alors cette netteté de trait.

 

Manusphaera, Acrylic on canvas, 200 x 200 cm, 2016

 

Pour finir cette visite guidée, Fulvio m’explique avec humilité : « Je ne me concentre pas sur la vente de mes toiles pour créer, ce qui me permet de peindre sans penser à cet aspect commercial. Lorsque quelqu'un me demande mon interprétation de mes tableaux, je préfère d'abord connaître leur perspective, car cela enrichit la compréhension de mon propre travail et me donne de nouvelles idées pour mes futures créations ».

 

Une exposition mêlant aussi différents cultures, civilisations et ethnies sont des sources d'inspiration pour Fulvio, ses œuvres mêlant des éléments pharaoniques, asiatiques, sud-américains et parfois celtiques donnant un résultat saisissant. « Régénération » est un voyage artistique qui transcende les frontières, faisant de cette rétrospective une expérience immersive. 

 

Crédits photos : Maya Art Space

 

À savoir.

Instagram : @fulviocodsi

Email : fulviocodsi@hotmail.com

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo