ArticlesEvénements
Aujourd'huiCette semaineCe weekend

Pour ne rien manquer de l'actualité culturelle, abonnez-vous à notre newsletter

thumbnail-0

Retour

Partager sur

single_article

Sadik Kwaish Alfraji : Un dialogue artistique entre l’Âne et l’Humanité

26/04/2024|Gabrielle Dib

Mes pas m’ont guidé à la Galerie Tanit qui m'a offert une expérience artistique unique grâce à l'exposition « Du fusain, de l'encre et un âne » de Sadik Kwaish Alfraji, qui se déroule du 11 avril au 16 mai. L'artiste irako-néerlandais nous pousse à une introspection sur notre condition humaine et notre relation avec le règne animal.

 

Le titre même de l'exposition, « Du fusain, de l'encre et un âne », évoque une combinaison intrigante, mais Sadik Kwaish Alfraji parvient avec brio à donner vie à des réflexions profondes sur notre époque et notre existence à travers ce thème. En utilisant des médiums simples tels que le fusain et l'encre, il explore notre rapport aux animaux, mettant en lumière le rôle symbolique de l'âne.

 

L'une des œuvres qui m'a particulièrement marqué est l'autoportrait de l'artiste aux côtés d'un âne. À la même hauteur, ces deux figures nous regardent intensément, suscitant en nous un sentiment de jugement et de questionnement sur la différence de traitement entre les êtres. L'âne, occupant une place centrale sur la toile, semble interroger notre rapport sans compassion face à la nature.


A Selfie With G. Orwell’s Donkey, 2023, Charcoal and Ink on Canvas, 115 cm x 115 cm


Nat Muller, commissaire de l'exposition, souligne avec pertinence l'importance historique de l'âne, le plus ancien animal domestique de l'humanité. Malgré cela, les ânes sont souvent perçus à tort comme stupides ou têtus, subissant des traitements injustes. Sadik Kwaish Alfraji leur offre une place centrale, plus que méritée, révélant ainsi les lacunes de nos sociétés dans leur traitement des animaux.


Pour y parvenir, l’artiste puise dans son histoire personnelle, particulièrement, celle de son enfance à Bagdad, ainsi que dans la satire politique « La Ferme des animaux » de George Orwell, pour créer un dialogue subtil entre son vécu et les enjeux universels.


A Donkey Still 030, Inkjet on Epson Cold Press Paper, 48cm x 27cm


Les œuvres, réalisées avec une finesse et une précision de trait impressionnante, sur ces grandes toiles, offre « une métaphore de la sagesse et la liberté intérieure que l'âne incarne ». Une installation vidéographique de l’exposition l’illustre parfaitement.  Une courte animation durant laquelle l’âne (dessiné par Sadik) avance lentement vers nous, tandis que le son régulier de ses pas atteint nos oreilles. Cette cadence régulière et hypnotique crée une atmosphère étonnamment apaisante, symbole de cette sagesse liée à l’animal.

 

Reconnu pour « sa profondeur conceptuelle et sa capacité à exprimer des émotions complexes », Sadik Kwaish Alfraji nous invite à réfléchir sur notre place dans le monde et sur notre responsabilité envers les autres êtres vivants. Son art nous transcende, pour nous rappeler l'importance de la compassion et de l'humilité face au règne animal.

 

 

Pour en savoir plus, cliquez ici


Crédits photos : Galerie Tanit

thumbnail-0
thumbnail-0

ARTICLES SIMILAIRES

Depuis 1994, l’Agenda Culturel est la source d’information culturelle au Liban.

© 2024 Agenda Culturel. Tous droits réservés.

Conçu et développé parN IDEA

robert matta logo