Hommage aux fanzines

Aviez-vous aussi, ado, des photos d’un groupe de musique accroché sur les murs de votre chambre ? Quel était cet artiste que vous idolâtriez et dont les chansons vous ont fait rêver et auquel vous vous êtes identifié pendant de longues années ? L’univers musical dans lequel vous étiez plongé à quinze ans et qui a forgé une part de votre identité ne peut pas avoir complètement disparu. Du moins c’est ce dont Karine Wehbé et Basile Ghosn sont convaincus.


Pour eux, la musique c’est comme un flash-back, c’est une façon de rendre hommage à un univers musical qui a marqué une période de notre vie, lorsque le papier était encore le seul moyen de répandre un phénomène culturel avec d’autres, qui partageaient le même intérêt. La musique d’aujourd’hui, on peut la trouver partout.
Plus besoin d’aller fouiner au fin fond de petites médiathèques insolites ou sur des stands de marchés le dimanche matin. Et c’est bien ça qui chagrine nos deux passionnés du rock des années 1980. Dix-huit années les séparent et pourtant Karine Wehbé et Basile Ghosn s’identifient au même genre de musique, son obsession à lui, son époque à elle. Elle a la trentaine et professe en tant que graphiste, il a 18 ans et est parti faire ses études à Paris. La première fois qu’ils se sont vus c’était il y a deux ans. Il faisait DJ dans un bar à Beyrouth et elle est restée bouche bée devant ce jeune de 16 ans qui passait "sa musique", ses tubes préférés, les groupes qu’elle écoutait lorsqu’elle avait son âge. Où avait-il bien pu les dénicher ? Apparemment cet amateur de musique sait où chercher les vieux disques enfouis qui se vendaient à l’époque avec une pochette d’images et textes imprimés.

Une passion partagée
Leur rencontre a été comme une révélation, celle d’une passion partagée de deux générations différentes, et d’elle est née un projet : l’envie de rassembler leurs coups de cœur musicaux et d’immortaliser cet univers qui ne les a jamais quitté. Comme les fanzines, ces revues musicales créées par des fans entre les années 1970 et 1990, Karine et Basile ont regroupé une douzaine de leurs chansons préférées dans un concept associant CD et carnet imprimé : une sélection d’images et de textes retravaillés et réinterprétés, des photos en noir et blanc, des posters de leurs idoles accrochés aux murs de leur chambre… Bref, tout un univers qui reflète un bout de leur adolescence, un air de nostalgie, une mémoire ressurgie et plus présente que jamais.
Le premier album, ou numéro zéro, a été imprimé à cent exemplaires.
Et étant donné que leur but n’est pas de partager uniquement leurs chansons fétiches, mais celles d’autres aussi, Karine et Basile ont décidé de faire appel à des invités pour les numéros à venir.
La singularité de ce projet c’est qu’il est libanais. A quels genres de musiques les libanais se sont-ils identifiés ? L’objectif est de brasser large et de faire parler d’un maximum d’univers musicaux possibles à travers des libanais de tous âges, qui, où et quoi qu’ils aient vécu, quoi qu’ils aient écouté. L’essentiel étant qu’elles soient des personnalités profondément passionnées par l’univers musical qui les habite.
Pour la prochaine édition, c’est-à-dire le numéro un, c’est Charbel Habr du groupe Scrambled Eggs, qui va nous faire partager sa collection de CD qui, comme celles de Karine et Basile, regroupe un style de musique plutôt occidental. Mais qui sait, peut-être que les numéros deux et trois et les suivants parviendront à nous entraîner dans des univers musicaux complètement inattendus.

Tous les deux mois, Karine et Basile inviteront un nouveau passionné à collaborer avec eux. Il fera la sélection des pistes tandis qu’eux s’occuperont de la conception du carnet, de son format et de son contenu. Deux cents exemplaires sont prévus pour le numéro un, alors pour vous qui êtes curieux de le découvrir, restez aux aguets, il va paraître très prochainement !

Hélène Bohyn

Articles Similaires

Article side1 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)