Home Top (1440 x 150px)

Souffle d’aisance dans la collection de Nour Najem

Cette année, la fondation Starch a sélectionné de jeunes designers très prometteurs pour figurer dans sa boutique du Saifi Village. Nous nous attardons dans cet article à l’élégante ligne de vêtements de Nour Najem. Sa collection Printemps 2016 s’intitule ‘Nafas’, c’est-à-dire ‘Souffle’ en français, et respire la douceur et l’assurance.


Chaque année, la fondation Starch vise à propulser les jeunes designers libanais en les sélectionnant pour une période de mentorat et en promouvant leurs premières collections. Nous avons déjà écrit au sujet des sacs à main ‘Exocet’ par Yasmine Jaber, cette fois nous nous attardons à la ligne de vêtements de Nour Najem et au caractère élégant de sa collection Printemps 2016 intitulée ‘Nafas’, c’est-à-dire ‘Souffle’ en français. Une collection qui respire la douceur et l’assurance.

Rencontrée à la Starch Boutique, Nour Najem nous parle un peu de ses débuts dans le monde de la mode. “Je suis née à Beyrouth, dans une famille exclusivement composée d’architectes. C’est bien différent de la carrière que j’ai entreprise, mais en tout cas j’ai baigné dans les discussions d’esthétisme, de couleurs et de textures depuis mon jeune âge. Ma grand-mère possédait une ancienne machine à coudre qui fonctionnait avec une pédale. Elle fabriquait ses vêtements ainsi, et moi je lui demandais toujours de me faire des robes de princesses. Puis avec le temps, on a acquis la télévision avec câble qui nous donnait accès à toutes les chaînes de mode. J’adorais les regarder avec mon grand-père. Il commentait toujours : “regarde le mouvement de sa robe, comment il épouse le corps″. Je me suis mise à repriser mes vêtements, mais comme je n’avais pas d’expérience, je les ruinais tous! Je suis allée jusqu’à en soutirer dans la garde-robe de ma sœur″.

Suite à ses études à Esmod Beyrouth en 2012, Nour a voulu lancer sa propre ligne de vêtements mais de manière à créer une compagnie qui ait de l’âme, c’est-à-dire qui ne s’attarde pas qu’au ‘paraître’ mais aussi à ‘l’être’. Elle s’est informée au sujet du concept de l’entreprise sociale, où le succès de l’entreprise est indissociable du bien-être de la société. Quelques mois plus tard, elle fonde Kenzah, fondation qui a pour but de préserver et transmettre le savoir-faire des artisans locaux tout en permettant aux femmes provenant de milieu défavorisés de s’épanouir. L’essence de la marque Nour Najem est intrinsèquement liée à Kenzah : une grande partie des pièces de la collection Nafas est confectionnée par les femmes travaillant au sein de la fondation ; notamment les rubans de lin plissés.

La touche Nour Najem s’adresse aux femmes “qui savent qui elle sont, ce qu’elles valent, et qui s’habillent pour elles-mêmes″. De couleur blanche, crème, bleue ciel ou bleue marine, les pièces taillées dans les tissus naturels laissent de l’espace pour le mouvement de l’air. Nour voulait que la femme se sente légère dans ce vêtement, bien qu’il soit imprégné d’un bagage culturel et social important. “Le luxe n’est pas dans l’apparat; il est dans l’évidence des détails simples″, soutient Nour. Comme elle l’a écrit dans le court texte présentant sa collection, elle a imaginé la femme libre, calme et pensive, en réflexion.

La femme libanaise saura-t-elle se détacher du besoin de séduire, et d’exister seulement à travers le regard de l’homme? C’est ce que Nour Najem teste cet été en exposant sa collection à la Boutique Starch. “Women breathing consciousness. Breathe in. Breathe out. Breathe and let it be″. Passez-y pour voir.

Articles Similaires

Article side1 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)