Home Top (1440 x 150px)

‘‘J’ai formé une génération à apprécier l’archéologie’’ : Rencontre avec Leila Badre

150 ans ! C’est l’anniversaire que célèbre cette année le musée archéologique de l’AUB. Troisième plus ancien musée du Moyen-Orient, et premier musée au Liban, il représente un condensé de l’histoire du Liban tant dans ses collections que dans son évolution. L’institution n’a en effet jamais cessé d’innover au cours du dernier demi-siècle grâce à l’énergie d’une femme, Dr. Leila Badre, archéologue et conservatrice du musée depuis 40 ans. Rencontre.

‘From collection to museum’ tel est le titre des célébrations du 150ème anniversaire du musée archéologique de l’AUB dont les festivités ont été inaugurées le 31 Janvier 2018. C’est aussi le titre que portera l’exposition qui a été inaugurée le 24 Mai 2018 retraçant l’histoire du musée. Dr. Leila Badre a été l’un des moteurs des 8 conservateurs qui se sont succédés sur les 150 ans du musée. Nommée en 1975 directrice et conservatrice du musée archéologique de l’AUB, elle lui a dédié sa carrière pour accomplir un but : celui de moderniser notre regard sur l’archéologie et faire de cette institution pionnière un musée ‘vivant’. Pour répondre à cet objectif, Leila Badre n’a cessé de diversifier les activités de l’institution : elle a fondé en 1980 l’Association des Amis du Musée 'une famille de près de 300 membres' pour qui elle organise entre autre des conférences, des expositions, des programmes pour les enfants ''leurs créations sont sans doute ce que je préfère dans ce musée, des médecins de l’AUB viennent me voir aujourd’hui et se rappellent des ateliers de mosaïques auxquels ils ont participé étant petit'' des voyages ; une boutique reproduisant des articles du musée, ainsi qu’un audioguide tous les deux ‘‘premiers au Liban !’’ s’exclame Dr. Badre.

Parmi tous ces chantiers accomplis, le plus gros challenge de sa carrière a été la rénovation totale du musée qu’elle a souhaité dès son arrivée en 1975 mais qui n’a vu le jour qu’en 2006. ‘‘Les musées du Caire ou d’Istanbul plus vieux que notre musée ont tous leur grand charme mais ont nécessairement besoin d’un ‘face lift’, c’est pourquoi nous avons passé presque une décennie à lever les fonds nécessaires et planifier la redistribution des collections. La rénovation de 2006 a permis de retracer le parcours du musée selon un double concept, à la fois reprenant le schéma chronologique traditionnel en y introduisant des présentations thématiques telles que l’import / export au temps des phéniciens ou encore la religion ou l’alphabet. Vous devez raconter une histoire au spectateur c’est ce dont il se souviendra en sortant du musée’’ affirme la conservatrice. Grâce à ces changements, le musée de l’AUB reste un des musées archéologiques les plus attractifs de la région porteur d’innovations quand la discipline décourage parfois des visiteurs pour son côté 'vieilles pierres'.

Le musée est aussi un témoignage d’une histoire de l’archéologie qui a évolué. Aujourd’hui, le musée n’enrichit sa collection que grâce à des dons privés. Les trésors des fouilles sont désormais entièrement dédiés au musée national et les lois ont interdit les achats de pièces antiques ‘‘et c’est tant mieux !’’ s’exclame l’archéologue. L’AUB continue néanmoins de financer des fouilles dans le pays ‘‘l’apport scientifique est la meilleure récompense’’. Nous pouvons toutefois présenter le résultat de nos travaux dans notre musée grâce à des prêts de la Direction Générale des Antiquités. De cette façon, le musée de l’AUB a fondé récemment un deuxième musée dans la crypte de la Cathédrale St-Georges des Grecs Orthodoxes et encourage le développement de nouveaux musées au Liban.

Point d’orgue des célébrations de l’anniversaire du musée archéologique de l’AUB : un colloque réunira les conservateurs des départements de musées archéologiques du monde entier (entre autres le Louvre, le MET ou encore British Museum) à partir du 11 Juin et fera de Beyrouth un centre du monde archéologique où Dr. Leila Badre en sera le cœur. La détermination d’une seule femme qui a dédié toute sa carrière pour ce musée, prodigieux dans l’histoire de Beyrouth, aura permis de dépoussiérer l’archéologie et de protéger, malgré les menaces et les conflits, des collections hors normes.

Articles Similaires

Article side1 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)