Home Top (1440 x 150px)

Nana Mouskouri : le Mythe Grec à Byblos la Phénicienne

Par Nelly Helou

Légende vivante internationale, Nana Mouskouri, a donné le 21 août un concert dans la ville phénicienne de Byblos face à un public d’amoureux de cette voix pure et cristalline qui a profondément marqué le monde de la chanson.

La soirée s’ouvre par une projection sur grand écran du parcours de ses 60 ans de carrière, de 1958 à nos jours. La vidéo démarre avec ‘Les enfants du Pirée’. Les images défilent : on revit ses tubes célèbres, ses duos avec de grands noms : Harry Belafonte, Georges Chakiris, Moustaki, Leonard Cohen…. ainsi que les villes et lieux historiques où elle a chanté l’amour, la joie et la paix.

Nana Mouskouri entre sur scène en robe longue blanche fendue de côtés, mettant en valeur sa taille élancée, et par-dessus une ample tunique blanche. Ses lunettes, sa coiffure simple et son sourire sont immuables. Quatre musiciens l’accompagnent : au piano, à la guitare, à la contrebasse et à la percussion et autres instruments.
Une chanson grecque, une autre en anglais et le concert est bien parti.

‘‘Merci beaucoup, choukran ! C’est le seul mot que je connais dans votre langue’’. dit-elle à son public qui l’applaudit longuement. ‘‘ Bonsoir à vous tous et excusez-moi de ne pas parler votre langue. Je n'ai pas eu le temps de l’apprendre et maintenant je suis trop vieille. J'ai attendu longtemps pour venir au Liban. Finalement me voici avec mes ‘boys’ et nous sommes tous très heureux d'être ici. Comme vous le savez je suis grecque mais très jeune j'ai décidé un jour de partir trouver le bonheur, la paix et l'amour aussi dont on a tous besoin pour survivre et dans mes bagages je porte tant de pays et leur musique’’. Elle présente ses ‘garçons’, son équipe, celle de Byblos, les remercie vivement ainsi que le comité du festival et ajoutant : ‘‘nous avons tous préparé ce concert avec beaucoup d’amour’’.

‘Forever Young’ titre de son nouvel album
‘‘Charles Aznavour dit-elle a écrit "Sa jeunesse " et Bob Dylan " Forever young". A partir de ces deux chansons, j'ai décidé de faire un nouvel album et c'est le titre de la tournée et de ce concert’’. Elle interprète aussitôt ‘Avoir vingt ans boire jusqu'à l'ivresse, sa jeunesse’ et poursuit avec ‘Forever Young’ y mettant toute son âme, et son souffle.
Elle évoque le souvenir d’Elvis Presley qui ‘‘m’a beaucoup marquée’’ dit-elle et interprète sa célèbre chanson ‘in the ghetto’ qu’elle a récemment chantée avec un groupe de Gospel. ‘‘Il y a encore beaucoup de ghettos dans le monde’’ affirme celle qui a vécu enfant la deuxième guerre mondiale et a choisi de quitter la Grèce pour s’éloigner du régime des colonels. Avec ‘le petit tambourin’ les gradins s’animent on tape des mains on reprend ensemble le refrain ‘parapapampam’. Elle poursuit avec ‘La Rose blanche de Corfou’, ‘‘écrite pour la Grèce’’ dit-elle ‘‘mais qui a eu moins de succès dans mon pays natal que de par le monde’’. ‘Le ciel est noir’ de Bob Dylan, est sublime et poignant.
Elle raconte que très jeune, elle a été en contact avec le cinéma, son père étant projectionniste et qu’elle aime les chansons de films. Elle entame en allemand les premiers mots de ‘Lili Marlène’ chanté par Marlène Dietrich dans le célèbre film ‘l’Ange bleu’ et poursuit en français et en anglais. ‘Les feuilles mortes’ chanson immortelle est reprise en cœur par l’assistance. Place à l’espagnol avec ‘La Paloma’. Ses vocalises dans le ‘coucouroucoucou’ sont impressionnantes. Vifs applaudissements.

‘‘J’espère que vous n’êtes pas fatigués’’
lance t- elle à son public se montrant elle en pleine forme pour clamer ‘je chante avec toi liberté’ de Nabucco de Verdi, qu’elle avait interprétée en 1982 au pied du mur de Berlin. Cette liberté qui nous interpelle tous et plus que jamais au Liban.
‘‘J’aime la musique depuis mon plus jeune âge souligne-t-elle, elle a été pour moi un moyen de communiquer avec le monde. J’étais une très petite fille lors de la Deuxième guerre mondiale, et toute ma vie j’ai voulu chanter l’amour et la paix. Les jeunes de nos jours savent très bien exprimer de tels sentiments telle Amy Winehouse qui m’a profondément marquée’’. Elle interprète ce tube d’Amy « Love Is a Losing Game » qu’elle a intégré à son nouvel album. Elle évoque aussi le thème du rêve qui s’envole bien vite dans une belle romance grecque.

Fragile et attachante
Durant plus de 100 minutes Nana Mouskouri et son orchestre qui l’adule, ont offert un concert varié, et rythmé. Elle a chanté en grec, en anglais, en français, du pop, du rock, du blues, du jazz, des mélodies, du classique… et le courant est passé. Le public de ce soir d’été à Byblos ne s’attendait certes pas à retrouver le timbre cristallin et magique de la Mouskouri lorsqu’elle était en pleine force de l’âge. Et si d’aucuns ont exprimé une déception face à cette voix affaiblie, l’auditoire dans son ensemble fut ravi de la voir sur scène et de revivre tant de chansons inoubliables. N’étions-nous pas venus surtout pour applaudir cette grande dame de cœur de 84 ans et rendre hommage à tout ce qu’elle a donné à la chanson universelle. En 60 ans de carrière elle a enregistré plus de 1550 chansons, en grec, français, anglais allemand, espagnol, italien, portugais…. Dans divers genres musicaux : jazz, pop, classique, lyrique, du folklore et reçu un grand nombre de disques d’or. Sa voix a faibli oui, mais le fond cristallin y est, ses vocalises sont encore fortes et elle a cherché ce soir à le montrer dans des finales a capela. Très présente sur scène avec ses gestes élégants du bras et de la main qui se lèvent, elle vibre avec son auditoire et l’on a remarqué que sa voix s’est raffermie au bout d’un moment suite à l’accueil chaleureux qui lui a été réservée. ‘‘La musique est le lieu qui nous unit si fort avec le public’’ affirme-t-elle. Fragile et attachante elle nous interpelle en finale en disant ‘‘ce n’est pas grave de vieillir, l’âme doit rester jeune, épanouie, contente, soyez heureux’’. Vivement applaudie et bissée elle revient offrir deux chansons et clôturer avec l’incontournable « Les enfants du Pirée ».

En quittant, chacun de nous a réalisé à quel point nous avions tous dans la tête des airs de Nana Mouskouri.

Articles Similaires

Article side1 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)