Beirut & Beyond : la musique contemporaine indépendante du monde arabe à Beyrouth

La quatrième édition du festival de musique international, Beirut & Beyond, se déroule du 8 au 11 décembre avec une programmation variée. Amani Semaan, la directrice du festival nous en parle.

Pouvez-vous nous présenter Beirut & Beyond en 10 mots ?
Un espace de découvertes musicales, de rencontres et de possibilités !

Quel est le concept du festival ?
C’est un festival showcase qui présente à l’audience locale, mais aussi à des professionnels internationaux, des groupes de musique contemporaine indépendante du monde arabe. Le festival propose aussi des tables rondes, des résidences, des ateliers de travail qui visent à développer et à professionnaliser la scène locale.

Vous êtes à votre troisième édition. Comment le festival évolue-t-il ?
C’est notre quatrième édition. La troisième a été annulée à cause de la situation insécurisée au Liban. Le festival a évolué sur plusieurs niveaux. Comme structure, avec la nouvelle équipe et le comité d’honneur, le festival est devenu plus rigide et obstiné. Durant ces 4 années, le festival a développé des partenariats locaux et internationaux avec des institutions de renommée. En plus, le festival est devenu le tremplin des musiciens vers la scène internationale.

A qui s’adresse Beirut & Beyond ?
Beirut & Beyond s’adresse aux curieux ! A ceux qui veulent découvrir la bonne musique.

Quels sont les moments forts du festival ? Les concerts à ne pas rater ?!
Je vais dévoiler mon coup de cœur, Ghoula ! Vendredi 9 décembre à Station, un groupe tunisien, avec leur première sortie Hlib el-Ghoula, donne vie à un héritage musical nord-africain, d’une façon très séduisante. Mais aussi, il ne faut pas rater Kamilya Jubran avec son groupe Wasl Trio à Metro Al Madina le 8 décembre, l'une des artistes les plus connues du monde arabe, et Alo Wala, le groupe indien/danois/américain, le samedi 10 décembre à Station.

Comment choisissez-vous les artistes ?
C’est la plus agréable des missions ! Nous avons passé avec le commissionnaire invité de cette édition, Wael Koudaih, aka Rayess Bek, de longues heures d’écoute, de discussions et de chocolat ! On cherche à présenter surtout des projets musicaux de qualité, d’avoir une sélection variée du monde arabe, une présence féminine… on discute l’esthétique, l’association de tous les groupes…

Votre meilleur souvenir et le plus mauvais ?
Beaucoup de meilleurs souvenirs. Chaque fois qu’un groupe monte sur scène, j’éprouve un sentiment inexplicable. Mais un moment spécial a été avec Skip&Die à Station, quand Pirata, la chanteuse du groupe, est descendue danser et chanter avec le public. Le plus mauvais était la décision d'annuler l’édition de l'année passée, c’était difficile, mais nous n'avions pas le choix !

Quelque chose qu’on ne sait pas sur Beirut & Beyond ?
Une surprise à Station !

> Consultez le programme de Beirut & Beyond

[Photo : © Elena Kukoleva]

Articles Similaires

Article side1 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)