Des livrets bilingues pour découvrir le Liban

La responsable éditoriale des édition Dergham, Sabine Abi Dergham, parle à l'Agenda Culturel de ‘Balade’, nouvelle collection citoyenne destinée à la jeunesse libanaise.


Vous venez de lancer le premier opus de la collection ‘Balade’. De quoi s’agit-il exactement ?
C’est exact. À la base, l’idée de ce projet ne provient pas essentiellement des «Éditions Dergham Jeunesse. C’est lors d’une visite rendue à la directrice générale du ministère de Tourisme, avec qui Monsieur Nadim Dergham, l’éditeur, est en contact, que cette idée de projet nous a été soumise. Le ministère avait lui-même exécuté ce projet en langue arabe (كزدورة) en 2005 et l’avait distribué gratuitement aux écoles. Depuis, il n’y a plus eu suite au projet puisque le ministère ne pouvait se permettre de réimprimer et de distribuer gratuitement ces livrets chaque fois. Emballés par ce projet, les Éditions Dergham Jeunesse ont décidé de reprendre en charge les droits de publication et de mettre à jour 12 ans plus tard cette collection en français et en arabe, d’où les titres respectifs de ‘Balade’ et (كزدورة). Ce sont de petits livrets touristiques de 16 à 24 pages maximum, conçus pour enfants dans le but de leur faire découvrir les trésors du Liban, en matière d’écotourisme ou de tourisme historique, d’une manière très ludique et attrayante, par le biais de charades, devinettes, ou petits jeux éducatifs.

À quel public adressez-vous cette collection ?
À tout enfant âgé de 7 à 10 ans. Néanmoins, ce petit livret ne peut être lu par l’enfant tout seul, il a besoin d’être accompagné par un adulte s’il veut vraiment en bénéficier. Nous cherchons à favoriser la lecture en famille fût-elle prise en charge par le père ou la mère, ou à l’école, par le professeur. C’est la raison pour laquelle nos livrets sont très petits et à bon prix afin de pouvoir atteindre le plus grand nombre d’enfants possibles dans le pays ; néanmoins ils sont très riches en informations relatives à notre patrimoine libanais et à ses origines. Donc c’est en fait un passe-temps agréable aux parents également.

Quel est le but de la collection ?
De changer la vision que les citoyens ont de leur pays en effectuant un retour aux sources et à la terre. Si une société désire changer, c’est par son plus petit maillon que doit s’opérer le changement. Notre but est de former de nouveaux enfants et de nouvelles familles ; que leurs activités ne se limitent pas à des sorties en malls, des PS ou toutes sortes d’écrans mobiles ! Derrière ce premier but, se cache une autre aspiration encore plus grande, plus idéale mais à laquelle nous croyons vraiment ! C’est celle d’encourager les familles ou les collèges à la visite réelle et régulière de ces lieux touristiques pour promouvoir le développement durable du pays. D’où une section à la fin de chaque livret consistant en un annuaire relatif aux coordonnées des réserves et des sites touristiques du Liban.

Quels sont les prochains livrets à venir ?
Le premier numéro que nous avons publié s’intitule ‘Balade en pleine nature’ (réserves naturelles, grottes, lacs, faune et flore libanaise) et est disponible à la Librairie Antoine ou dans les divers bureaux de LibanPost pour 5,000 LL. Chaque numéro existe en français et en arabe. Les prochains à venir sont ‘Balade dans les sites historiques’ (les différentes civilisations ayant visité le Liban, les monuments à Anjar, Tyr, Sidon, Byblos, Tripoli et autres) et ‘Balade au cœur de Beyrouth’ (ville riche en histoire, en musées, et ayant subi d’énormes changements au fil des ans). Restez branchés sur notre page Facebook (dergham.editions) pour être au courant de leurs parutions. Par la suite, nous pensons nous diriger vers le concept de citoyenneté et de civisme libanais en lançant 3 numéros sur ce sujet.

Propos recueillis par Zeina Saleh Kayali

Articles Similaires

Article side1 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)