Reconnecter la rue Georges Haddad à la ville : Et l’équipe lauréate est celle de l’Alba !

L’Institut d’urbanisme de l’Alba, en collaboration avec Solidere, a organisé, du 19 au 26 mars 2012, la seconde édition des ateliers de l’Aperau-Amo (Association pour la promotion de l’enseignement et de la recherche en aménagement et urbanisme, section Afrique et Moyen-Orient). L’Agenda Culturel avait présenté ici le thème du concours.


Neuf équipes internationales formées de 3 étudiants et d’un enseignant ont participé à ces ateliers dont la thématique pour cette année était ’Reconnexions urbaines dans un tissu en mutation : le cas de l’avenue Georges Haddad à Saifi’.
A l’issue de ce concours trois équipes gagnantes furent désignées : Le troisième prix a été décerné à la Faculté de géographie et d’aménagement, Université de Strasbourg de France. Le deuxième prix a été décerné à l’Institut d’urbanisme et d’aménagement du territoire de l’Université libre de Bruxelles. L’équipe lauréate fut celle de l’Institut d’urbanisme de l’Alba (pour la deuxième année consécutive) ; elle a présenté un modèle de rue synthétique où toutes les échelles s’articulent.

Le vide sans valeur : A l’égard de la valeur historique de la Place des Martyrs, vide urbain majeur de la ville de Beyrouth, le choix urbanistique [en termes de design], favorisera une implantation réduisant l’échelle de l’espace de l’Avenue. Le parallélisme de vide est donc à éviter.

De l’inexploitation à la densité : Il est sans doute possible de densifier le tissu urbain au sein de l’espace de l’Avenue par une insertion adéquate, tout en le rendant désirable. La densification étant jugée parmi les meilleurs moyens pour lutter contre l’étalement urbain. Telle que nous l’envisageons, cette densification introduit une mixité fonctionnelle [commerce, salles d’expositions, pépinières d’entreprises, Gare d’échange...] pour faire du projet une nouvelle ’’centralité’’ linéaire.

De la densité à l’intensité : Intégrant au sein de sa structure tout type de circulation à savoir, voirie rapide, Tramway, LRT, voirie locale et modes doux, le projet sera caractérisé ainsi par un espace intense où les flux sont tissés, voire tressés, loin des conflits d’usage et des croisements vulnérables.

L’échelle retrouvée : Occupant l’espace du ’’terreplein’’, le projet proposé sectionne longitudinalement l’Avenue Georges Haddad, générant par conséquence deux rues parallèles prises chacune entre deux façades commerciales et d’activités diverses. On y retrouve les dimensions très appréciés de plusieurs voies radiales dans la capitale, telles que Bliss, Hamra, Mar Elias, Basta, Monot, Gouraud et Pasteur.

Les membres de l’équipe lauréate sont Tarek el Kassouf, Céline Melhem et Ghada Torbey encadrés par Jihad Kiamé.
 

A savoir

L’Institut d’urbanisme de l’Alba (IUA), fondé en 1994, a aujourd’hui 17 ans. Pluridisciplinaire et post universitaire, la structure de l’IUA a établi un lien avec les autres universités et avec les autres sciences de l’urbanisme. Membre de l’APERAU depuis 1996, l’IUA en 2012, c’est: 1 mastère en urbanisme, 1 mastère en aménagement du Paysage, 1 licence en architecture du paysage, 50 diplômés dans des postes de responsabilité, 30 enseignants dont 10 détenteurs de doctorats et 16 spécialistes du monde professionnel, 5 victoires (1er prix) dans des challenges à l’étranger : Aperau-Amo et Cergy Pontoise, et depuis 2012, 1 école doctorale en urbanisme en cotutelle avec l’Université de Paris-Est Marne- la-Vallée.

Articles Similaires

Article side1 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)