Eprouver sa citoyenneté dans les Citizen Cafés de la Fondation Diane

Le jeudi 10 mars 2016 se tiendra le second Citizen Café organisé par la Fondation Diane et hébergé par l’Université Saint Joseph. Le Citizen Café est une réunion citoyenne qui convie des experts à exposer leurs connaissances sur un sujet d’actualité suivie d’un débat.

L’initiative revient à la Fondation Diane pour inviter les Libanais à pratiquer et développer leur citoyenneté et ce qu’elle implique concrètement. Les crises que connait le pays apparaissent au-delà de leur impact négatif comme une opportunité car, comme l’indique Diana Fadel, qui a créé la Fondation Diane, ‘‘souffrir de certaines choses forcent à se mobiliser’’. À travers sa fondation, elle souhaite participer à l’éveil de la conscience citoyenne des Libanais.

Le Citizen Café est une rencontre qui dure environ deux heures, une heure d’intervention par des experts puis une autre de débat, le but étant de se poser des questions entre citoyens et d'y trouver des réponses. Diana Fadel explique qu'il s'agit de donner une occasion aux Libanais ‘‘d'éprouver leur citoyenneté. L'idée n'étant pas simplement de débattre, mais d'aboutir à des conclusions, des solutions pratiques’’. Les sujets abordés sont considérés comme des ‘‘portes d'entrée pour faire changer le système’’ chez une Diana Fadel qui croit dans l'importance des élections municipales pour impulser un changement direct dans le pays. En effet, le Citizen Café du 10 mars s'intitule ainsi 'Elections municipales. Pourquoi nous ne trouvons pas de solutions à nos problèmes alors que nous savons pertinemment qu'il y en a ? Les droits des municipalités et leurs pouvoirs à résoudre nos problèmes. Notre pouvoir pour changer notre réalité.'*.

En effet avec près de 25% de participation à ces élections, ces élections sont largement mésestimées alors même que les municipalités ont des pouvoirs et des prérogatives importantes et que le choix du candidat qui sera amené à gérer la municipalité a des répercussions significatives sur la vie de chaque citoyen. Pour Diana Fadel ‘‘le Libanais doit comprendre que sa municipalité c'est sa maison et il doit s'en occuper, s'assurer qu'elle est bien gérée, qu'elle va dans un sens positif pour lui et pour tout le monde’’. Ainsi ce Citizen Café vise en particulier les jeunes et se veut un endroit pour ‘‘apprendre entre nous à être des citoyens, car il est plus facile d'agir en solidaire qu'en solitaire’’ selon la présidente de la Fondation Diane.

La première rencontre organisée portait sur le thème des déchets, et a notamment abouti à la conclusion que le ‘‘moyen pour changer les choses c'est de passer par les municipalités’’.

La Fondation Diane, créée en mai 2015, œuvre à l'éveil de la citoyenneté mais également à celui du développement durable. Citoyenneté et développement durable sont inextricablement liés selon Diana Fadel, chez qui l'idée d'une telle fondation existait depuis quelques années. Amoureuse de la nature, elle a songé à la manière de s'occuper de cette nature largement malmenée et a fait le choix de s'impliquer dans la transition durable du Liban.

Avec sa Fondation, elle cherche à soutenir les trois aspects qui forment la notion de développement durable, à savoir l'économie, l'environnement et le social. La Fondation s’appuie sur la chaire créée à l'USJ, intitulée 'Chaire de l'éducation à l'éco-citoyenneté et au développement durable', l'idée étant d'éveiller à la citoyenneté par des formations menées des écoles aux lycées par des professeurs de l'USJ spécialisés dans des domaines qui trouvent échos dans le développement durable. Mais la Fondation est également dotée d'un fond d'investissement qui vise à soutenir les projets durables et à montrer que ces projets sont profitables. Diana Fadel considérant que ‘‘le business éco-durable, c'est enrichir la Terre et la personne en même temps, et non simplement exploiter la nature en l'appauvrissant’’. La Fondation investit donc dans des projets en fournissant, outre des moyens financiers, un savoir et une expertise managériale. L'objectif à terme est ainsi de démontrer par des exemples concrets que le développement durable est bon pour les affaires.

Le choix de la dénomination de la Fondation traduit l'esprit qui motive sa fondatrice. 'Diane' désignant tout autant un clairon employé pour réveiller les troupes, que l'adjectif de la lumière divine, ou encore la déesse de la chasse qui règle le passage entre monde sauvage et civilisé dans la mythologie romaine.

Le Citizen Café du 10 mars vise donc à informer les Libanais sur l'enjeu des élections municipales, en parlant notamment des pouvoirs dont elles disposent, et à les inciter à aller voter en connaissance de cause et en sélectionnant les candidats avec diligence.


Citizen Café : Elections municipales
USJ, Campus des Sciences Humaines
Jeudi 10 mars 2016 à 19h00
www.fsedu.usj.edu.lb/chairefondation.html

*لماذا لا تحل مشاكلنا علما ان لمشاكلنا حلول ؟
حقوق البلديات وقدرتها على حل مشاكلنا
قدرتنا على تغيير واقعنا

Articles Similaires

Article side1 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)