Home Top (1440 x 150px)

Si tous les jours étaient le 8 mars !

Un macho déclaré me demandait le 8 mars passé : ‘‘Pourquoi n’y a-t-il pas un jour international des hommes ? Pourtant Dieu seul sait combien nous sommes importants. La preuve est que, vous les femmes, vous ne pouvez pas vous passer de nous’’. La remarque pertinente et judicieuse aurait nécessité une réponse qui était si évidente que je ne la trouvais pas.



Mais cette année, ce sont les organisations d’une cinquantaine de pays qui se sont mobilisés de manière coordonnée pour ‘un jour sans femmes’ qui lui auraient cloué le bec. ‘‘Si nos vies ne valent rien, produisez donc sans nous !’’. En réponse à la violence ‘sociale, légale, politique, psychologique et verbale que les femmes subissent sous différentes latitudes’, elles ont osé le pari d’unifier leurs mouvements de protestation en cessant au même moment toute activité au travail et à la maison.
Et toc !
On ne me piègera plus avec des remarques bidons, même si elles proviennent de l’épouse du Premier ministre canadien, Justin Trudeau, féministe par ailleurs, qui réclame d’associer les hommes à la journée internationale des femmes en célébrant ‘‘les garçons et les hommes qui nous encouragent à être qui nous sommes vraiment (et) qui traitent les filles et les femmes avec respect’’. Une autre proposition encore plus pertinente et judicieuse, mais qui aurait peut-être 364 alternatives ?

L’idée donc de la grève internationale des femmes, sur cinq continents encouragée par la Marche des femmes (la manifestation monstre du 21 janvier contre Donald Trump) vient donc bien à propos pour calmer les doutes de tous les dignes représentants de la gent masculine (que nous adorons par ailleurs, aucun doute là-dessus) et pour leur rappeler que le 8 mars est le jour où une fois par an, au moins, on crie haut et fort, l’injustice que subit la moitié de l’humanité. Leur rappeler que les femmes sont toujours considérées bêtes de somme par endroit, vagins en action ailleurs, ventres porteurs pour des millions, objets de désir partout, quand ce n’est pas quantité moins que négligeable pour avoir droit de transmettre sa nationalité à son enfant…

La liste est longue pour prouver combien la femme est dénigrée à souhait. Le genre de mobilisations pour protester contre cette discrimination l’a été tout autant en 2017. Citons entre autres, le boycottage des entreprises aux publicités sexistes, la grève du sexe, des tâches ménagères et la truculente cessation de travail en France à 15h40 (puisqu’elles sont payées 26 % de moins que les hommes !)

Le défi serait de tenir le coup toute l’année.

Gisèle Kayata Eid

Articles Similaires

Article side1 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)