Home Top (1440 x 150px)

‘Plain Secret’, un documentaire au cœur de l’humain

Commissionné par Apeal, Roy Dib a documenté l’atelier de théâtre mené par Zoukak avec la communauté locale de Baalbek dans le cadre de l’expo ‘Silent Echo’. Le documentaire, ‘Plain Secret’, a été projeté le 21 mars à Sofil.

Le projet est connu : dans le cadre de l’exposition ‘Silent Echo’, organisé par Studiocur/art en partenariat avec Apeal, la compagnie Zoukak a mené un atelier de théâtre avec la communauté locale pour une sensibilisation à l’importance culturelle des héritages historiques et religieux, qui s’est achevé par la présentation de la performance ‘Plain Secret’. Apeal a demandé à Roy Dib de documenter cette expérience, un film documentaire qui devait à l’origine être d’une trentaine de minutes pour servir d’archives. Mais Roy Dib a voulu aller plus loin, au cœur même de la dimension humaine de ce projet.

Au fil de la soixantaine de minutes que dure le documentaire, le spectateur fait la connaissance des neuf participants au projet, Batoul, Imad, Ashmahan, Mouhammad, Omar, Ahmad, Rateb, Khaled, Hadi. Chacun d’eux nous emmène, à travers le regard de Roy Dib, au cœur de sa vie à Baalbek. Pour certains, c’est l’intérieur d’une maison, son arrière-cour, ou son toit, pour d’autres un espace dans la ville, un café, un jardin public. Et toujours les souvenirs qui remontent à la surface, souvenirs d’une époque révolue, d’un mode de vie révolu. Il y a de l’amertume peut-être dans leurs propos, mais jamais réellement amère, celle de la vie qui passe tout simplement, la nostalgie d’un temps de jeunesse, au détour du début des années 70, où tout était encore possible, où les initiatives personnelles et collectives fleurissaient, où l’enfance jouait dans les dédales, cavernes et caves forgés dans les roches et aujourd’hui toutes obstruées, où les espaces étaient verts, où les habitants de Baalbek participaient davantage de cette citadelle millénaire, intra-muros et extra-muros.

Une citadelle qui est aujourd’hui entièrement coupée de son entourage, de son environnement, qui attire les visiteurs et les touristes l’espace d’une visite ou d’une soirée, le temps d’y accéder et de la quitter, sans un seul regard jeté aux alentours, excepté peut-être à l’hôtel Palmyra. L’hôtel qui tonne comme l’un des personnages principaux de ‘Plain Secret’, d’autant plus que c’est entre ses murs que se sont tenues les répétitions, durant une semaine, avec Hashem Adnan et Chrystèle Khodr. Et parmi les participants acteurs au projet, Ahmad Kassab, surnommé ‘la mémoire de Palmyra’, le plus ancien membre du personnel qui, aujourd’hui, à 70 ans passés, connait toutes les histoires et les personnes que ces lieux ont abrité, la grande dame Feyrouz en tête.

L’un des éléments les plus importants qui ressortent essentiellement et du projet et du film, concerne l’âge des participants, et cette occasion qui leur a été offerte d’être à nouveau les acteurs de leur ville, de se produire sur la scène du temple de Bacchus, de se faire applaudir par un public nombreux, venu de Beyrouth essentiellement. Sans exception aucune, le sourire éclaire leur visage quand ils évoquent ce sujet, soulignant leur enthousiasme de voir la jeune génération s’impliquer avec eux, partager avec eux tous ces moments de création, puisque le texte de la performance a été collectivement écrit par eux. Ils sont ainsi à nouveau les acteurs de leur vie, de leur temps ; selon Chrystèle Khodr, en effet, il a surtout été difficile pour eux de s’habituer à l’idée de s’extraire du besoin des autres, familles et parents, pour prendre du temps rien que pour eux.

Durant une semaine, de part et d’autre, des liens se tissés, des liens cathartiques. Peut-être même plus pour les Beyrouthins, comme il en ressort des entrevues avec les membres fondateurs d’Apeal ; Baalbek n’est plus la ‘grande étrangère’, la simple équivalence de ruines qui ont survécu à l’histoire. Elle fait désormais partie de l’histoire personnelle de chacun de ceux qui ont pris part à ce projet. Des spectateurs peut-être aussi qui y trouveront là de quoi aiguiser leur curiosité.


Articles Similaires

Article side1 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)