Home Top (1440 x 150px)

Jean-Dominique Jacquemond, la Biennale Hors Normes, Lyon et le Liban

Depuis plus de quarante ans, Jean-Dominique Jacquemond est ‘‘en prise directe avec l'art’’. Il fait œuvre de peintre, d'historien d'art et de collectionneur. Son amour pour Lyon et le Liban guide son travail, et ‘‘son œil est celui de l'éclaireur et du passeur, promeneur cheminant à la croisée des ateliers et des institutions, des archives et des œuvres’’. La Biennale Hors Normes, exposition, qui se tient à partir du 8 octobre à Lyon, dévoile l'intimité du collectionneur, sa passion et son travail et fait écho à la récente donation du fonds Jean-Dominique Jacquemond aux archives du musée d'art naïf. L’artiste en parle à l’Agenda Culturel.


En quoi consistent exactement les ‘Promenades de JDJ’ ?
J'ai été invité à la Biennale Hors Normes suite à la donation de mes archives au musée international d'Art Naif Anatole Jakovsky.
Avec ‘Les Promenades de JDJ’, le Commissaire de l'exposition Baptiste Brun a voulu faire une rétrospective de 40 ans d'un travail d'historien d'art, de collectionneur, de rencontres, d'émotions et d'un cheminement personnel au travers de mes écrits, de ma peinture ...

Le Liban est présent dans votre peinture. Est-il pour vous une source d'inspiration ?
En 1977, en pleine guerre du Liban, s'est tenue à Lyon mon exposition sur le thème du ‘Liban Meurtri’. J'ai choisi le Liban dès mon mariage et j'ai associé le nom de mon épouse El Khoury en signant JJElKhoury en guise de mon attachement et de mon implication pour ce pays pour lequel j’ai opté.

La peinture a-t-elle toujours fait partie de votre univers ?
Depuis ma jeune adolescence j'ai toujours été passionné par la création.
Sera également présentée à cette exposition, une jeune peintre libanaise que je suis depuis un certain temps, Vanessa Gemayel.
Une de ses œuvres à fait son entrée au musée Anatole Jakowsky à Nice.

Vous avez d'autres projets ?
Oui, la sortie du 16ème livre de la collection ‘Dominique le Tricoteur’, un livre sur le grand Artiste Gaston Chaissac dont le titre sera ‘Journées Particulières’.
Le Festival de St Gervais qui a retenu le tableau ‘Liban Meurtri’, qui sera agrandi sur un support de 4m /5 en plein air durant tout l'été 2016.

Propos recueillis par Zeina Saleh Kayali


Articles Similaires

Article side1 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)