Home Top (1440 x 150px)

‘Beirutiyat’, initiative pour un Beyrouth à la prospérité solidaire

Le 18 mai 2016 a été lancée officiellement l’ONG Beirutiyat, qui entend ouvrer pour un développement de la capitale libanaise profitable à tous. Huda Usta Kaskas, sa présidente, nous explique les objectifs, missions et outils de Beirutiyat, dont le lancement d’une application mobile innovante et le festival ‘Ramadaniyat Beirutiya’ prévus pour ce mois de juin.


Qu’est-ce que Beirutiyat ?
Beirutiyat est une ONG qui a pour objectif de transformer Beyrouth en une ville idéale. Une ville dans laquelle les droits de citoyenneté, la tolérance, la lutte contre la corruption, la responsabilité sociale sont les principes fondamentaux et permettent l’avènement d’une cohésion sociétale véritable, de la liberté et du développement. Une ville comme les Beyrouthins l’espèrent. Pour cela, nous prévoyons un changement drastique au niveau des infrastructures, de l’environnement, des relations sociales afin de construire une capitale prospère, solidaire et digne.

Comment comptez-vous engager et participer à ce changement ?
Nous avons cinq programmes d’intervention à cet effet. En quelques mots, il se composent de Sahem, qui correspond à l’académie de bénévoles chargés de former et de développer les compétences individuelles ; Kader, un programme d’orientation de carrières et de recrutement qui sert à lutter contre le chômage ; Jiran, pour former des comités de voisinage aidant à porter les demandes des habitants ; El-Manara, qui est un outil de levée de fonds, qui met en valeur le patrimoine culturel de Beyrouth et sert le programme de solidarité Sawa, qui lui vise à renforcer l’engagement communautaire via une plateforme de dons et d’aides aux plus démunis.

Quelle est la valeur ajoutée de Beirutiyat ?
Beirutiyat adopte une approche proactive au niveau de ses programmes d’intervention, afin d’inciter les citoyens à s’engager pour mettre en œuvre leurs droits aux réformes, et ainsi imposer le développement.
L’objectif principal de Sahem, par exemple, consiste à développer un croisement de compétences, réalisé par nos formateurs professionnels en direction du volontariat, dans les domaines de l’environnement, l’écologie, l’évolution sociale ou encore la santé. A l’issue de chaque formation, un passeport est remis au volontaire, certifiant des acquis qui sont un atout pour sa future recherche d’emploi. ‘Grassroots’, l’initiative lancée par la fondation Makhzoumi, a attiré aux fils des ans un grand nombre de volontaires pour de nobles causes, qui forment aujourd’hui l’unité de volontariat de Beirutiyat.
Autre exemple avec les comités de voisinage du programme Jiran, l’objectif est d’engager et de faire converger les efforts de différentes constituantes de la société, que ce soit les citoyens, les clubs universitaires, les comités de jeunes… afin de résoudre des problèmes spécifiques affectant leurs communautés. Il est temps d’agir ! Nous interpellons donc chaque citoyen pour qu’il s’implique, afin d’imposer de nouvelles réformes. Certes, prévoir un tel changement ne s’avèrera efficace qu’en soutien d’une gouvernance locale. Beirutiyat portera les demandes de ces comités auprès des institutions municipales et gouvernementales et veillera à insuffler des résolutions appropriées au niveau du district administratif de Beyrouth.
En sus, une application mobile conçue de façon novatrice, est lancée en ce début juin 2016, application qui vise à engager socialement les utilisateurs. Cet outil aux fonctions multiples permettra de signaler des problèmes survenant dans chaque quartier, s’inscrire aux programmes de bénévolat ou de recherche d’emploi, localiser les artisans de différents corps de métier, s’informer des demandes officielles auprès des administrations gouvernementales, par exemple pour les renouvellements de passeport, les enregistrements de véhicules, etc.

Quel sera le thème du festival ‘Ramadaniyat Beirutiya 2016’ ?
Pour le festival, qui se tient pour la cinquième année consécutive, nous proposons une reconstitution de la rue Hamra comme on la trouvait dans les années 1970. L’année dernière nous avions présenté le centre-ville à l’époque des années 1940, nous continuons donc de visiter la ville et son histoire avec cette année la rue marchande multiculturelle que Hamra incarnait par excellence à cette époque. Les infrastructures de l’époque, ses icônes commerciales comme Modca, Horse Shoe, Wimpy, ainsi que ses cafés, théâtres, dont le Picadilly… tout est reconstitué pour plonger le public dans cette ambiance d’antan.

Quand aura lieu le festival ?
‘Ramadaniyat Beirutiya’ se tiendra du 21 au 25 juin au Biel, et s’ouvrira le soir de la Fête de la musique, pour offrir un lancement extrêmement festif à cette édition 2016. Un podium sera installé, en collaboration avec l’ambassade de France, afin que le plus grand nombre puisse jouir de cette soirée musicale et conviviale. Ces festivités sont porteuses d’un message de paix, de pardon et d’aide au plus démunis. Comme les années précédentes, nous allons accueillir 150 exposants, 15 ambassades et 40 ONGs, pour 25,000 visiteurs attendus. Nous espérons vous voir nombreux à cet évènement où vous pourrez profiter de nos différentes activités culinaires et artisanales et moult autres divertissements.



A savoir
- L’inauguration officielle de cet évènement aura lieu au Biel, le 21 Juin 2016 à 21h00, et sera ouvert au public à partir de 22h00.
Du 22 au 25 Juin 2016, le festival se déroulera de 19h30 à 1h00h
- Pour davantage d’informations, visitez le site internet www.beirutiyat.org


Articles Similaires

Article side1 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)
Article side2 (square shape or rectangular where the height is bigger than the width)